Voile - Coupe de l'America - Luna Rossa face à Ineos sur la route de la Coupe de l'America

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le défi italien Luna Rossa Prada affrontera les Anglais de Ineos Team UK en finale de la Prada Cup pour gagner le droit de défier Team New Zealand dans la 36e Coupe de l'America. L'équipage italien de Luna Rossa Prada, vainqueur du bateau américain American Magic (New York yacht-club) avec quatre manches gagnées contre zéro, affrontera le défi anglais Ineos Team UK en finale de la Prada Cup. En baie d'Auckland (Nouvelle-Zélande), cette finale désignera, au meilleur des 13 manches (à partir du 13 février), l'adversaire de Team New Zealand, le defender de la Coupe de l'America (6 au 21 mars).
L'équipage d'American Magic n'a pas pu récupérer complètement de l'énorme débauche d'énergie déployée pour remettre en état du bateau, qui avait chaviré sur une violente rafale de vent lors d'une régate précédente, occasionnant un trou béant dans la coque et jetant son équipage à l'eau. Samedi, dans la dernière régate décisive, la défaillance du système électronique de bord a entraîné de graves problèmes de direction.


« La finale de la Prada Cup opposera donc deux figures légendaires de la régate : Jimmy Spithill (Luna Rossa Prada), double vainqueur de la Coupe de l'America (en 2010 et 2013, sur Oracle), et Ben Ainslie (Ineos), multiple champion du monde de voile, quadruple champion olympique (Laser et Finn) et vainqueur lui aussi de la Coupe de l'America 2013, où il était le tacticien d'Oracle dont Spithill était le skippeur. Un autre homme connaît bien les deux protagonistes de cette finale de la Prada Cup : le Français Philippe Presti, coach de Luna Rossa, était lui aussi de l'aventure Oracle, victorieuse de Team New Zealand par 9 victoires à 8, en 2013. Les Néo-Zélandais avaient récupéré leur bien lors de la Coupe de l'America 2017, face à Oracle, barré par Spithill (7 régates à 1).