Voile - Coupe de l'America - Team New Zealand et Luna Rossa toujours à égalité, après la deuxième journée de la Coupe de l'America

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Luna Rossa a d'abord pris l'avantage lors de la troisième régate ce vendredi, avant de voir Team New Zealand égaliser à 2-2 dans la Coupe de l'America. Luna Rossa continue de déjouer les pronostics dans la Coupe de l'America. Alors que les amateurs de voile pensaient que Team New Zealand, le tenant du titre, n'en ferait qu'une bouchée, le défi italien est toujours au coude à coude avec son adversaire, après les troisième et quatrième manches de la Coupe, vendredi à Auckland. lire aussi Une victoire chacun pour débuter la Coupe de l'America Luna Rossa a d'abord remporté de 37 secondes la première des deux régates disputées vendredi, pour prendre l'avantage 2-1 dans la série qui se dispute au meilleur des 13 manches. Mais dans la manche suivante, le défi italien a souffert de problèmes techniques, et n'a pas pu empêcher Team New Zealand de revenir et finalement de l'emporter avec 1'03'' d'avance, remettant les deux bateaux à égalité, avec deux victoires chacun. Francesco Bruni (Luna Rossa), après la troisième manche « Nous avons produit une course parfaite » Le vent était faible vendredi en baie d'Auckland, ne privilégiant aucun des deux concurrents, ce qui a fait dire à Peter Burling, le skipper de Team New Zealand, que le succès de chacun était à mettre au crédit du talent des équipages. « Les marges de manoeuvre sont vraiment très minces et nous avons l'impression de devoir nous améliorer tout le temps, a-t-il ajouté. (Les Italiens) placent vraiment la barre très haut et nous obligent à travailler dur. » lire aussi Luna Rossa : deux hommes à la barre Les restrictions de rassemblements destinées à lutter contre la pandémie de Covid-19 ayant été levées à Auckland vendredi matin, une foule énorme s'est pressée sur le port de Waitemata pour assister aux régates, tandis qu'une vaste flotte de bateaux a accompagné en mer les deux adversaires. Cela a d'ailleurs occasionné un retard de dix minutes au départ de la première manche, quelques bateaux amateurs s'étant immiscés sur le parcours. Des rumeurs avaient fait état avant la course de problèmes subis par Luna Rossa sur ses foils, ces appendices latéraux qui permettent de soulever le bateau et, en réduisant la résistance de l'eau, de l'emporter bien au-delà de la vitesse du vent. Mais cela n'a pas été le cas, lors de la première des deux manches du jour. « Nous avons produit une course parfaite », a souligné Francesco Bruni, le co-barreur de Luna Rossa. lire aussi Coupe de l'America : parés au décollage Problème de foil pour Luna Rossa Peter Burling a pour sa part déclaré que l'équipage néo-zélandaise s'était sentie frustré sur cette manche parce que le fait d'être dans le sillage de Luna Rossa avait entravé la capacité des Kiwis à tirer le meilleur parti des vents disponibles. « Nous avons dû faire quelques manoeuvres supplémentaires, ce qui nous a trop fait perdre du temps pour ensuite espérer rattraper notre retard », a-t-il dit. Dans la quatrième manche, Team New Zealand a pris l'avantage dès le départ. Alors que l'équipage kiwi contrôlait la course, Luna Rossa a cette fois été en difficulté techniquement, l'un de ses foils ne se déployant pas, permettant au tenant de titre de remporter une large victoire. Les cinquième et sixième manches de la Coupe de l'America auront lieu samedi. lire aussi Toute l'actualité de la Coupe de l'America