Voile - Coupe de l'America - Polémique lors des épreuves préparatoires de la Coupe de l'America

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Team New Zealand a rejeté toute responsabilité dans les problèmes de foils qui ont valu aux Britanniques de louper complètement leur entrée dans les premières régates préparatoires à la Coupe de l'America. Les America's Cup World Series (ACWS), épreuves qui doivent permettre aux quatre équipes (Américains, Britanniques, Italiens et Néo-Zélandais) en lice de se jauger à bord des AC-75, ont à peine commencé qu'une première polémique a éclaté entre les défis néo-zélandais et britannique. Incapable de boucler ses deux régates en raison de problèmes de foils, le skippeur d'Ineos Team UK, Ben Ainslie, a expliqué que le problème était venu du système qui permet de faire monter ou descendre les foils dans l'eau, selon le bord suivi, un système qui est commun à tous les voiliers engagés. lire aussi Toute l'actu voile Il a surtout laissé entendre que Team New Zealand, tenant du titre (defender) de la Coupe de l'America et à ce titre « organisateur » de cette édition, s'était montré réticent à partager certaines informations susceptibles de résoudre le problème. « Nous avons probablement perdu des semaines sur l'eau à devoir gérer le système de bascule des foils », a pesté Ainslie, quadruple champion olympique de voile. Propos « totalement incorrects et faux » Le défi néo-zélandais a de suite répliqué et fustigé des propos « totalement incorrects et faux », affirmant que les quatre équipes utilisaient les mêmes composants et avaient la responsabilité de leur entretien. « Team NZ sait d'expérience que si toutes les procédures de maintenance et de lancement sont correctement respectées, le système fonctionne comme prévu, a-t-il indiqué dans un communiqué. Autant que le defender le sache, le système de bascule de foil d'Ineos Team UK est totalement opérationnel. » Ces régates préparatoires, sans incidence sportive sur 36e édition de la Coupe de l'America (6-21 mars), se poursuivent jusqu'à samedi, avant la « Christmas Race » dimanche. Les choses sérieuses débuteront en janvier avec la Prada Cup qui mettra aux prises les trois challengers. Le vainqueur de cette compétition affrontera en mars Team New Zealand lors de la Coupe de l'America, qui fête en 2021 ses 170 ans.