Voile - FRA - Charline Picon poursuit sa carrière sur 49er FX avec les JO 2024 en vue

·1 min de lecture

Championne olympique de planche à voile en 2016 puis médaillée d'argent cet été à Tokyo, Charline Picon a décidé de passer au 49er FX, avec, pour objectif, une participation aux JO 2024. En planche à voile RS : X, Charline Picon (36 ans) s'est bâti un magnifique palmarès, avec un titre olympique (en 2016), un autre de championne du monde (en 2014) et cinq couronnes européennes. En août dernier, la Française avait décroché la médaille d'argent aux JO de Tokyo. Dimanche, Picon a annoncé qu'elle allait poursuivre sa carrière dans une autre catégorie, celle des 49er FX, un dériveur léger, réservé aux femmes, qui se dispute en tandem et qui figure au programme des Jeux Olympiques depuis 2016. La Française fera équipe avec Sarah Steyaert (34 ans), championne du monde de Laser radial en 2008 et cinquième des Jeux de Pékin, la même année. Charline Picon « Le défi est énorme (en vue de Paris 2024). Trois ans c'est très court » « Il y a un an et demi, je lançais une drôle d'idée, a écrit Charline Picon sur son compte Twitter. Le 49er FX pour l'après Tokyo... Ça m'excitait tellement que mon coach m'a dit une fois : ''d'abord il y a Tokyo à préparer'' et j'étais évidemment déterminée pour mon objectif. Et puis, quelques jours après ma médaille à Tokyo, j'ai relancé... Avec (Sarah Steyaert), on s'est dit qu'on ne pouvait pas ne pas tenter l'aventure ensemble. » lire aussi Les résultats de la voile aux JO 2021 « Le défi est énorme, a ajouté Picon. Trois ans, c'est court. Le bateau est exigeant mais super-fun. L'idée de démarrer un nouveau projet en équipage me fait vibrer, ça va être une aventure humaine incroyable, avec un Everest à gravir, mais nous sommes très motivées et déterminées. Paris 2024 est notre objectif, on ne va pas le cacher, mais on reste humble. » lire aussi Toute l'actualité de la voile

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles