Voile - La Mauricienne - Francis Joyon termine La Mauricienne en pulvérisant le record de l'épreuve

L'Equipe.fr
L’Equipe

Francis Joyon a bouclé vendredi La Mauricienne, entre la Bretagne et l'île Maurice, en 19 jours, 18 heures, 14 minutes et 45 secondes. L'ancien record - que Joyon détenait - a été pulvérisé. Francis Joyon (IDEC Sport) a achevé vendredi matin La Mauricienne, une transat qui va de Port Louis, dans le Morbihan, à Port Louis... sur l'île Maurice. Joyon a eu besoin de 19 jours, 18 heures, 14 minutes et 45 secondes pour atteindre l'arrivée dans l'océan Indien. Il a tout simplement pulvérisé le record de l'épreuve de six jours et dix heures. Francis Joyon avait déjà établi ce précédent record, il y a dix ans. « À aucun moment, je me suis mis dans le rouge. J'ai toujours ménagé une petite marge » « J'ai vécu ce record sous une double pression, a raconté la navigateur français, vainqueur de la dernière Route du Rhum et également détenteur du trophée Jules-Verne, cité dans un communiqué de presse. La pression du résultat, comme à l'accoutumée lorsque l'on se bat contre le chronomètre. Je n'avais pas la pression des adversaires comme sur la Route du Rhum, mais je me devais de rester dans le timing imparti par nos rendez-vous à venir de l'Asian Tour qui va nous conduire au Vietnam puis en Chine. Je ne voulais pas tout compromettre en arrivant ici avec du retard. » « Notre fenêtre météo était loin d'être idéale, a-t-il poursuivi. Mais comme on l'a vu par la suite, rien de bien intéressant se présentait à nous avant des jours, voire des semaines. Il nous fallait partir afin de demeurer en mesure de respecter notre programme asiatique. (...) À aucun moment, je me suis mis dans le rouge. J'ai toujours ménagé une petite marge. Jamais je n'ai poussé mes réglages à fond. Il me fallait ménager le bateau pour la suite du programme. C'est chose faite. Je suis heureux de cette belle trajectoire et de ce bel enchaînement des systèmes météos. La route fut longue mais, météorologique ment, c'était pas mal. Je suis arrivé ce matin (vendredi) et j'ai découvert avec le lever du jour mes premières terres depuis le départ. Une lumière incroyable, l'eau turquoise, les îles... » Joyon a près de trois jours d'avance sur le record

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi