Voile - Mini Transat - Pierre Le Roy vainqueur de la 2e étape et du classement général de la Mini Transat

·1 min de lecture

Vainqueur ce vendredi de la deuxième étape entre Les Canaries et Saint-François en Guadeloupe, Pierre Le Roy (TeamWork) remporte la 23e édition de la Mini Transat dans la catégorie proto. À 14h02, ce vendredi en Guadeloupe, Pierre Le Roy, 36 ans, a franchi en tête la ligne d'arrivée de la deuxième étape de la 23e Mini Transat (2 700 milles entre Santa Cruz de La Palma et Saint-François) avec plusieurs heures d'avance sur son poursuivant le plus proche. Troisième à l'issue de premier acte à seulement 1h09 du leader Tanguy Bouroullec, le skippeur de TeamWork s'est assuré la victoire au classement général de l'épreuve (avant jury) dans la catégorie proto. Il a construit son succès grâce à une trajectoire extrême au sud. « Ça s'est joué sur des choix météo, j'avais mon plan bien en tête, raconte le marin. Je me suis basé là-dessus. Je me suis fait confiance. Au départ de La Palma, je m'étais dit que, soit je gagnais la course avec panache, soit je cherchais à faire ''safe'' en m'alignant derrière les trois autres, ce qui n'aurait servi à rien. » Pierre Le Roy à propos de son père décédé « J'ai pensé à lui tout le long, comme jamais avant. Cette victoire, elle est pour lui. Les ressources que j'ai eues sont venues de là. Tout ce que j'ai donné c'était pour lui rendre hommage » « J'étais convaincu de mon option au sud, mais jusqu'au bout, j'ai craint de voir le spi rouge de Fabio (Muzzolini) apparaître au dernier moment, comme lors de la première étape, poursuit-il. Je ne voulais pas que ça se reproduise. Je me suis donné comme un fou jusqu'au bout. Même la dernière nuit, j'ai tartiné tout ce que je pouvais. Il n'y avait pas de doute ! Je voulais gagner ! » Très ému, Pierre Le Roy a dédié sa victoire à son père : « Il y a deux ans, lors de ma première participation à la course (il avait terminé 5e en série), il y avait mon père à l'arrivée. L'année dernière, je lui ai dit que lorsqu'il serait remis de sa maladie, on irait ensemble faire un tour sur le bateau. Il est parti la semaine où j'ai eu la coque. J'ai pensé à lui tout le long, comme jamais avant. Cette victoire, elle est pour lui. Les ressources que j'ai eues sont venues de là. Tout ce que j'ai donné c'était pour lui rendre hommage. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles