Voile olympique - Charline Picon en tête avant la medal race

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Championne olympique et d'Europe en titre, Charline Picon était en tête de l'Euro de planche ce vendredi à Vilamoura, à la veille de la medal race, samedi. En 470, Camille Lecointre et Aloïse Retornaz pointaient au 5e rang des Mondiaux. Le thermomètre flirtait avec les 20 degrés ce vendredi à Vilamoura où se déroulent depuis le début de la semaine les Championnats d'Europe de planche RS : X et les Mondiaux de 470. En cette période de pandémie de Covid-19, l'effervescente station balnéaire du sud du Portugal a pris allures de ville en état de siège. Seul le Club nautique, situé à l'entrée de la marina, connaissait un certain frémissement du fait des préparatifs des équipages et des véliplanchistes. Sur l'eau, flottait déjà un air de printemps, avec une petite brise instable et un léger clapot qui allaient renforcer l'enjeu tactique des régates du jour. Aux avant-postes depuis mardi, Charline Picon a su déjouer les pièges et se hisser en tête du classement à la veille de la médal Race (finale de coefficient 2 réunissant les dix meilleures concurrentes), avec un point d'avance sur la Polonaise Zofia Noceti Klepacka et neuf sur la Néerlandaise Lilian de Geus. « Ce n'est pas la journée parfaite, loin de là, réagit la championne olympique, victorieuse et dominatrice de l'Euro 2020, ici même à Vilamoura, en novembre dernier. J'étais assez déçue de mes deux premières manches, mais au final, c'est plutôt une bonne journée. Tout va se jouer sur la medal race demain (samedi). » « Ce n'est pas le même scénario qu'en novembre mais il y a de belles choses et quelques trucs qui m'agacent, poursuit-elle. Mais c'est bien avant la dernière ligne droite vers les Jeux. On est quasiment à égalité avec la Polonaise, et la Néerlandaise n'est pas loin derrière. On devrait encore avoir du vent tordu demain. Je vais donner le meilleur pour aller chercher le titre mais ça va être chaud ! » Plus de podium possible pour Kévin Peponnet et Jérémie Mion en 470 En 470, l'équipage tricolore Camille Lecointre-Aloïse Retornaz, qui a enchaîné deux manches difficiles (16e et 11e), se retrouvait à la cinquième place au général. Elles ne peuvent plus viser que le bronze lors de la finale samedi. Passés à un point de la correctionnelle, Kévin Peponnet et Jérémie Mion, qui visaient le titre mondial au Portugal, ont validé in extremis leur place en medal race : 10e avec 108 points, contre 109 pour les 11e, les Japonais Okada-Hokazono. Ils ne peuvent plus en revanche espérer monter sur le podium. « C'est quand même un peu une désillusion, commente Peponnet. On venait là pour marquer le coup avant les Jeux de Tokyo et pour enfoncer le moral de nos adversaires. Il nous reste trois quatre mois pour progresser. On a commis trop de petites erreurs qu'on doit gommer. » Déception également en planche RS : X pour Thomas Goyard qui a terminé 15e des qualifications et n'a donc pas décroché sa place en medal race.