Voile - SailGP - Victoire des Japonais, les Français septièmes au large de Saint-Tropez

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Japonais, qui ont remporté ce dimanche à Saint-Tropez la manche française du circuit SailGP devant les Américains, prennent la tête du Championnat. Les Bleus de Billy Besson ont terminé septièmes au large du port varois. Comme samedi, c'est dans du vent léger que s'est achevée ce dimanche à Saint-Tropez l'étape française du circuit SailGP. L'équipe japonaise menée par Nathan Outteridge a remporté la finale qui opposait les trois meilleurs du classement, devant le F50 américain (catamaran volant de 15 mètres de long) piloté par Jimmy Spithill et le bateau espagnol de Phil Robertson. lire aussi Toute l'actu de la voile Privés de final, les Français, en difficulté samedi en équipage réduit, ont terminé septièmes de l'épreuve après deux manches de 4e et 3e ce dimanche. « Avant dernier, ce n'est pas jojo, lâche Billy Besson. Mais on est heureux d'avoir mieux navigué aujourd'hui (dimanche). On était dos au mur, on a fait le maximum pour jouer devant. À cinq à bord, on a été dans le match, il va falloir qu'on travaille à trois. » Billy Besson « Vu le niveau, on se rend compte qu'il est difficile d'être constant » « Le bilan du week-end est frustrant, c'est sûr, poursuit-il, mais je suis content d'avoir montré aujourd'hui qu'on pouvait faire mieux qu'avant dernier et qu'on pouvait jouer devant. On n'est pas ridicules, loin de là. Sur SailGP, tout peut arriver. On le voit avec les Australiens qui ont fini derniers alors qu'ils ont gagné les deux précédentes étapes et qu'ils occupaient la tête du championnat. Vu le niveau, on se rend compte qu'il est difficile d'être constant. » Pour le team manager Bruno Dubois, la prestation varoise n'est vraiment pas satisfaisante. « C'est mauvais, lance-t-il. La première journée a été catastrophique et aujourd'hui, on a fait ce qu'on a l'habitude de faire. On espérait mieux. Il faut encore accumuler de l'expérience et de la compétence pour donner plus de puissance au bateau et commettre moins d'erreurs. » Une troisième finale pour objectif À trois épreuves de la fin, l'objectif des Bleus est de se qualifier au moins une troisième fois pour la finale (3e aux Bermudes et 2e à Plymouth). Avec deux victoires en cinq épreuves, les Japonais se hissent en tête du Championnat devant les Américains et les Australiens. Les Bleus sont huitièmes et derniers. Prochain rendez-vous à Cadix (Espagne), les 9 et 10 octobre. Classement 1. Japon (Outerridge) ; 2. États-Unis (Spithill) ; 3. Espagne (Robertson) ; 4. Nouvelle-Zélande (Burling) ; 5. Danemark (Sehested) ; 6. Grande-Bretagne (Ainslie) ; 7. France (Besson) ; 8. Australie (Slingsby). 1. Japon, 37 points, 2. États-Unis, 35 pts ; 3. Australie, 35 ; 4. Grande-Bretagne, 34 ; 5. Espagne, 31 ; 6. Nouvelle-Zélande, 30 ; 7. Danemark, 28 ; 8. France, 27.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles