Voile - Tour Voile - Tour Voile : Stevie Morrison s'impose avant la Méditerranée

L'Equipe.fr
L’Equipe
Le Britannique Stevie Morrison a remporté la finale des régates en stade nautique dimanche aux Sables d'Olonne sur Renaissance Services. Grâce à cette nouvelle victoire, le skippeur du bateau omanais s'est hissé à la quatrième place au général. Beijaflore est toujours leader avant la Méditerranée.
Le Britannique Stevie Morrison a remporté la finale des régates en stade nautique dimanche aux Sables d'Olonne sur Renaissance Services. Grâce à cette nouvelle victoire, le skippeur du bateau omanais s'est hissé à la quatrième place au général. Beijaflore est toujours leader avant la Méditerranée.

Le Britannique Stevie Morrison a remporté la finale des régates en stade nautique dimanche aux Sables d'Olonne sur Renaissance Services. Grâce à cette nouvelle victoire, le skippeur du bateau omanais s'est hissé à la quatrième place au général. Beijaflore est toujours leader avant la Méditerranée. Le quatrième acte sur sept du Tour Voile 2019 s'est achevé dimanche devant la plage des Sables d'Olonne par la victoire de Stevie Morrison sur Renaissance Services. Déjà vainqueur de deux finales de stadium à Dunkerque puis à Fécamp, le skippeur du bateau omanais s'est imposé devant le Suisse Victor Casas sur CER-Ville de Genève et Robin Follin sur Cheminées-Poujoulat. « Il fallait prendre les bons couloirs de vent aujourd'hui (dimanche), a raconté Morrison, 4e au général. La finale était compliquée et nous a semblé interminable. Nous remportons notre troisième victoire sur quatre finales disputées. Malheureusement, on a pris du retard au classement car les trois premiers n'ont manqué aucune finale. » La belle échappée de Beijaflore aux Sables d'Olonne En terminant deuxième de sa cinquième finale courue depuis le départ de Malo-les-Bains, l'équipage suisse a signé sa meilleure performance. « On s'est bien mis dedans avec des bonnes manches de qualifications, a souligné Laurane Mettraux. Grâce à cette belle deuxième place, on revient sur le paquet de devant (8e). Il y a une bonne ambiance à bord, c'est 100 % de plaisir quand on navigue. Si on continue dans cet état d'esprit, ça se passera bien en Méditerranée. » Bonne opération également pour Cheminées-Poujoulat qui a réduit l'écart avec le leader de l'épreuve Beijaflore (7e ce dimanche) désormais à deux points. « Encore un podium, a lancé Gauthier Germain. La satisfaction est encore plus élevée quand on voit les principaux concurrents derrière. On ne s'enflamme pas, on voit que les leaders peuvent faire avant-dernier à une course. Tout reste à faire, on peut dire qu'on est à égalité avec Beijaflore et Ixio ! » Réseau Ixio-TPM a été impliqué dans une collision avec Golfe du Morihan-Breizh Cola dans l'ultime manche du jour. Desjoyeaux : « On est dans le haut niveau » Après la Manche et l'Atlantique, les vingt-trois équipes vont consacrer leur journée de repos de lundi au transfert vers la Méditerranée et Port Barcarès où se déroulera l'acte 5 mardi et mercredi. Ils enchaîneront par Hyères avant l'étape finale samedi et dimanche dans la baie des Anges. Classement (après la neuvième journée) : 1. Bellet (Beijaflore), 431 pts ; 2. Follin (Cheminées-Poujoulat), 429 ; 3. Lacan (Réseau Ixio-TPM), 421 ; 4. Morrison (GBR, Renaissance Services), 396 ; 5. Robert (Golfe du Morbihan-Breizh Cola), 396 ; 6. Pennec (EFG Private Bank), 390 ; 7. Dary (Grégory Lemarchal-Les Sables d'Olonne), 389 ; 8. Casa (SUI, CER-Ville de Genève), 388 ; 9. Skoczek (Pink Lady-Pays de l'Or), 380 ; 10. Bertheau (Team Ocewood-Waterfamily), 378 ; etc.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi