Voile - Transat Jacques-Vabre - Des heures tranquilles pour Cammas et Caudrelier, toujours en tête de la Transat Jacques-Vabre

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'équipage Cammas-Caudrelier sur « Maxi-Edmond-de-Rothschild » maintient son avance de plus de 300 milles sur Le Cléac'h-Escoffier («Banque-Populaire XI »), en tête de la Transat Jacques-Vabre à l'approche de la dernière marque de parcours au large du Brésil et à une semaine de l'arrivée en Martinique. La nuit de mardi à mercredi n'a pas apporté d'évolution notable sur les positions de la Transat Jacques Vabre-Normandie Le Havre-la Martinique. À l'approche de la marque de parcours à 20 milles au nord de l'île de Trindade (au large du Brésil) que le premier Ultim devrait contourner ce mercredi après-midi, le duo Franck Cammas-Charles Caudrelier (Edmond-de-Rothschild) a maintenu son écart devant Le Cléac'h-Escoffier (Banque-Populaire XI), à 312,91 milles et Gabart-Laperche (SVE-Lazartigue), à 418,13 milles.
lire aussi Le pointage précédent « Les conditions s'améliorent, commente Franck Cammas, ça glisse mieux. Notre avance nous permet de mieux gérer les choses, mais il ne faut pas oublier qu'en multicoque, ça peut revenir rapidement. Ils vont vite derrière quand même et depuis que tout le monde est reparti (après la sortie de la zone du pot-au-noir), nous n'avons pas gagné un mille. Il ne faut pas avoir de problème technique et dans ce cas-là, ça ira. Le bateau est polyvalent. Nous savons que nous sommes rapides au près, dans la brise comme au départ. Franck Cammas « Ça va aller vite pour remonter vers Sao Paulo. Ensuite, les trois derniers jours seront compliqués. Il n'y aura pas beaucoup de vent, donc nous devrons tirer des bords au portant » Là, nous avançons bien avec le Maxi-Edmond-de-Rothschild. Nous avons des nuits presque idéales, entre la lune et les conditions, mais nous ne comptons pas arriver avant mardi soir, voire mercredi matin prochain. Ça va aller vite pour remonter vers Sao Paulo. Ensuite, les trois derniers jours seront compliqués. Il n'y aura pas beaucoup de vent, donc nous devrons tirer des bords au portant. Ça nous rallongera bien la route ! »


Pas de changement non plus parmi les autres catégories où les Imoca (monocoques 60 pieds, 18,28 m) approchent la zone toujours difficile du pot au Noir qu'ils devront traverser avant de contourner l'archipel Fernando da Noronha (juste sous l'équateur), avant une remontée plus courte vers la Martinique et l'arrivée en baie de Fort-de-France. En tête, Thomas Ruyant et Morgan Lagravière (LinkedOut) avaient très légèrement augmenté leur courte avance, avec une quarantaine de milles sur Beyou-Pratt (Charal) et une cinquantaine sur Dalin-Meihat (Apivia). Rogues-Souben (Primonial), mènent toujours en Ocean Fifty et Carpentier-Santurde Del Arco (Redman) en Class 40. lire aussi Reportage: la vie en double Le podium provisoire dans la catégorie Ultim (pointage de 8 heures)
1. Cammas-Caudrelier (Maxi-Edmond-de-Rothschild), à 3 461,5 milles (6 411 km) de l'arrivée ;
2. Le Cléac'h-Escoffier (Banque-Populaire XI), à 312,91 milles du leader ;
3. Gabart-Laperche (SVE-Lazartigue), à 418,13 milles. Le podium provisoire dans la catégorie Imoca (pointage de 8 heures)
1. Ruyant-Lagravière (LinkedOut), à 3 015,6 milles (5 585 km) de l'arrivée ;
2. Beyou-Pratt (Charal), à 40,04 milles du leader ;
3. Dalin-Meihat (Apivia), à 52,57 milles. Le podium provisoire dans la catégorie Ocean Fifty (pointage de 8 heures)
1. Rogues-Souben (Primonial), à 2 395,4 milles (4 436 km) de l'arrivée ;
2. Le Roux-Macaire (Koesio), à 58,83 milles du leader ;
3. Vauchel Camus-Duthil (Solidaires-En-Peloton), à 85,88 milles Le podium provisoire dans la catégorie Class 40 (pointage de 8 heures)
1. Carpentier-Santurde Del Arco (Redman), à 2 475,8 milles (4 585 km) de l'arrivée ;
2. Gerckens-Hantzperg (Volvo), à 15,93 milles de l'arrivée ;
3. Le Roch-Quiroga (Edenred), à 34,1 milles.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles