Voile - Transat Jacques-Vabre - « L'Échappée bleue », le projet pour les enfants et l'environnement de Paul Meilhat (Apivia)

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Paul Meilhat est un citoyen engagé. Le skippeur, qui a pris le départ de la Transat Jacques-Vabre ce dimanche à bord d'Apivia, est le fondateur de « L'Échappée bleue », un programme qui permet aux enfants qui ne partent pas en vacances d'avoir la chance de découvrir la voile et de se sensibiliser à l'environnement. Le co-skipper d'Apivia Paul Meilhat est à l'origine de « L'Échappée Bleue », un programme imaginé avec l'ONG Surfrider Foundation dont il est l'un des ambassadeurs depuis dix ans. Ce projet offre l'occasion à de jeunes enfants qui n'ont pas la chance de partir en vacances de prendre conscience, par la pratique de la voile, du cheminement des déchets depuis les terres vers la mer et le littoral, de l'impact de la pollution domestique sur notre planète, et des gestes salutaires, dont le premier d'entre eux reste la réduction des déchets. « La voile est un sport que l'on peut pratiquer partout, que ce soit dans les lacs, les rivières, dans les petits plans d'eau. On peut naviguer à peu près partout en France. On fait le parallèle entre ces navigations et le circuit des pollutions qui vont de la terre jusqu'à la mer. On leur explique que le déchet que l'on va jeter en région parisienne, à Lyon ou à Bordeaux finira par se retrouver dans l'océan en passant par la Seine, le Rhône ou la Garonne. Quelqu'un qui n'a jamais vu la mer ne se rend peut-être pas compte qu'une paille, une bouteille d'eau ou quelque chose comme ça va avoir un impact énorme », résume ainsi Meilhat dans un sujet à découvrir en vidéo. voir aussi Yannick Bestaven et la révolution de l'hydrogénérateur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles