Voile - Transat Jacques-Vabre - Transat Jacques-Vabre : Thomas Coville et Thomas Rouxel (Sodebo Ultim 3) sont repartis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après une escale technique express à Madère pour réparer le foil endommagé de Sodebo Ultim 3, Thomas Coville et Thomas Rouxel ont repris la course ce vendredi matin à 6 heures. Escale technique express à Madère pour Thomas Coville et Thomas Rouxel qui sont repartis en mer ce vendredi matin à 6 heures. Après son avarie de foil tribord survenue dans la nuit de mercredi à jeudi au large des côtes marocaines, Sodebo Ultim 3 s'était dirigé vers Funchal, point de rendez-vous avec son équipe technique, arrivée sur place à 0h30 dans la nuit de jeudi à vendredi. lire aussi Coville raconte son avarie En quelques heures, les cinq membres du Team Sodebo sont parvenus à réparer l'appendice endommagé dans le choc avec un ofni (objet flottant non identifié). « Ils sont montés à bord dès qu'ils sont arrivés, et en deux heures, ils ont réussi à nous remettre le bateau en état, raconte Rouxel. On est en train de quitter la baie de Funchal pour repasser par le way-point où nous avons mis en stand-by la course et repartir à l'assaut de la Martinique. »

Même s'ils ne repartent pas à 100 % de la capacité de Sodebo Ultim 3, les deux skippeurs sont de retour en course et peuvent toujours espérer de nouveaux rebondissements car la route est encore longue jusqu'à Fort de France. « Je me sens un peu comme un boxeur le lendemain d'un combat, j'ai quelques hématomes, mais ce n'est pas très grave, ça va se diluer avec le temps et ça ne m'empêche pas de naviguer de nouveau, je suis très content de repartir », poursuit Rouxel. lire aussi Tous les classements « Même si l'enjeu compétitif sera moindre, on va prendre beaucoup de plaisir en mer et on va continuer à progresser sur le bateau, conclut-il. Et on ne sait jamais ce qui peut se passer sur la course, donc tout le temps à fond pour rejoindre la Martinique ! » Podium provisoire dans la catégorie Ultim (pointage de 9 heures)
1. Cammas-Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild), à 5969,3 milles de l'arrivée.
2. Gabart-Laperche (SVR - Lazartigue), à 102,97 milles.
3. Le Cléac'h-Escoffier (Banque Populaire XI), à 137,26 milles. Podium provisoire dans la catégorie Imoca (pointage de 9 heures)
1. Ruyant-Lagravière (LinkedOut), à 4 513,7 milles de l'arrivée.
2. Dalin-Mailhat (Apivia), à 8,64 milles.
3. Beyou-Prat (Charal), à 27,2 milles. Podium provisoire dans la catégorie Class 40 (pointage de 9 heures)
1. Jossier-Loison (La Manche-Evidence Nautique), à 3 699,6 milles de l'arrivée.
2. Le Roch-Quiroga (Edenred), à 3,75 milles.
3. Gautier-Koste (Banque du Léman), à 5.78 Podium provisoire dans la catégorie Ocean Fifty (pointage de 9 heures)
1. Le Roux-Macaire (Koesio), à 4 252,8 milles de l'arrivée.
2. Rogues-Souben (Primonial), à 41,7 milles.
3. Vauchel Camus-Duthil (Solidaires En Peloton), à 102,58 milles. lire aussi Toute l'actu de la Transat Jacques-Vabre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles