Voile - Vendée Globe - Alex Thomson (après son abandon au Vendée Globe) : « Je récupère, ça va prendre du temps »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Contraint à l'abandon sur le Vendée Globe, Alex Thomson ne veut pas encore se projeter sur une nouvelle participation à l'épreuve en solitaire et veut d'abord « écupérer ». En visioconférence jeudi, Alex Thomson a parlé pour la première fois de son Vendée Globe, depuis son retour en Europe après son abandon au Cap. Le skippeur britannique essaye de « reprendre une vie normale » et s'occupe de la préparation de Noël avec sa femme et ses deux jeunes enfants. Favori pour son cinquième Vendée Globe, Thomson reste persuadé que « 'avenir est aux foils », ces appendices latéraux qui permettent aux bateaux de s'élever au-dessus de l'eau et d'atteindre jusqu'à 70 kilomètres/heure. Victime d'une avarie de safran, le skipper n'a pas été épargné par les déboires matériels. Mais le dauphin d'Armel Le Cléac'h en 2016 préfère relativiser : ses ennuis sont « d'un autre niveau » que ceux de Kevin Escoffier, sauvé in extremis par Jean Le Cam après le chavirage de PRB. « Je récupère, ça va prendre du temps » Sous contrat avec Boss jusqu'à fin 2021, au moins, Thomson ne semble pas pour l'instant se préparer à la perspective de la Transat Jacques Vabre en octobre prochain, ni à une sixième participation au Vendée Globe en 2024. « Pour l'instant je récupère, ça va prendre du temps ne serait-ce que physiquement. Je n'en suis pas cette fois à pouvoir me projeter (sur le prochain Vendée Globe), ça représente des investissements énormes, mais il est certain que j'adore ce sport, et aussi que je m'y sens bien », explique le natif de Bangor, dans l'ouest de l'Angleterre. Lors de la dernière édition, la veille de l'arrivée, il avait demandé à sa femme « d'y retourner », permission qui lui fut aussitôt accordée. Sur ses cinq premiers Vendée Globe, Thomson aura toujours été en position on ou off : trois abandons (2004-2005, 2008-2009 et 2020-2021) et deux podiums (troisième en 2012-2013, deuxième en 2016-2017). Seule la victoire lui manque encore.