Voile - Vendée Globe - Armel Tripon (L'Occitane en Provence) sur le Vendée Globe : « Je paie mon tribut à Neptune »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Sous la menace de la tempête Justine, Armel Tripon se doit de patienter avant de s'engager dans le golfe de Gascogne. Le skippeur de « L'Occitane en Provence » a fait preuve d'une bonne dose d'humour pour évoquer sa frustration. Armel Tripon (skippeur de « L'Occitane en Provence », 11e du classement général du Vendée Globe au pointage de 14 heures) : « Ça va bien. J'ai fait une super nuit, la première quasiment complète sur ce Vendée Globe. J'ai dû me réveiller deux fois, c'est pas mal et un peu surréaliste. L'idée est de rester dans une zone où le vent n'est pas trop fort et où il n'y a pas trop de mer afin de s'engager dès que possible dans le golfe de Gascogne. À un moment, il va falloir que j'y aille car je ne vais plus rien avoir à manger. J'ai bien fait de mettre de côté tout ce qui n'était pas très bon. Je me disais que j'avais été épargné dans le Sud. Je paie mon tribut à Neptune, c'est comme ça. » voir aussi Armel Tripon (L'Occitane en Provence) sur le Vendée Globe : « La sagesse m'impose de patienter » voir aussi Clarisse Crémer (Banque Populaire X) sur le Vendée Globe : « J'ai l'impression que je navigue comme une mamie »