Voile - Vendée Globe - Jérémie Beyou est reparti des Sables-d'Olonne avec neuf jours de retard

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Contraint de faire demi-tour par une série d'avaries, perdant ainsi toute chance de victoire pour son quatrième Vendée Globe, Jérémie Beyou (Charal) est reparti des Sables-d'Olonne ce mardi après-midi. « On espère qu'il y aura autant de monde que samedi pour son retour, lâchait un membre de son équipe lundi. Ça lui ferait du bien. » Pour son deuxième départ, ce mardi après-midi, Jérémie Beyou a en effet eu droit à une jolie ovation de la part des Sablais : applaudissements, cris d'encouragement, corne de brume ou cloches de vaches... Ils étaient plusieurs centaines le long du mythique ponton, sous le soleil vendéen, à rendre homme à un marin ému. Fini les rêves de victoires, mais Beyou s'élance bien pour boucler son Vendée Globe, pour sa quatrième participation. Trois jours après être revenu aux Sables-d'Olonne à cause d'une série d'avaries et grâce à une course contre la montre remportée par les équipes Charal pour réparer son bateau sérieusement endommagé, le skipper de 44 ans a retrouvé la mer, avec neuf jours de retard sur les premiers. lire aussi Sale temps pour les foils « J'ai juste envie de plus réfléchir, j'ai hâte de me retrouver en mer maintenant, affirmait Jérémie Beyou, juste avant de monter à bord de son bateau. Ce qui me motive, c'est d'avoir été capable de me mettre en route, c'était pas drôle de faire demi-tour, de quitter la flotte, de voir les autres filer à 20 noeuds et de me voir encore là. D'avoir réussi à me remobiliser et prendre le départ, c'est une petite victoire. Après, j'espère qu'il y en aura plein d'autres au fur et à mesure de ma progression. Mais lesquelles ? Je ne peux pas dire, je pars un peu à la découverte. » Après environ une heure et demie de tests sur l'eau en compagnie de son équipe où « il a pris son temps », Jérémie Beyou a passé vers ligne de départ à 17h10, moins d'une journée avant la limite autorisée par l'organisation (mercredi, 14 h 22). Pour un nouveau départ.