Voile - Vendée Globe - Vers l'arrivée la plus serrée de l'histoire au Vendée Globe ?

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Sur huit éditions, l'arrivée du Vendée Globe 2012-2013 a été la plus serrée de toute, avec 3h17'14'' d'écart entre François Gabart et Armel Le Cleac'h. Avec les bonifications accordées à Boris Hermann et Yannick Bestaven, les différences pourraient être encore plus faibles cette année. Charlie Dalin (Apivia) a coupé la ligne d'arrivée du Vendée Globe ce mercredi soir à 20h35, après 80 jours 6 heures 15'47'' de mer. Louis Burton (Bureau Vallée 2), Boris Herrmann (SeaExplorer - Yacht Club de Monaco), Thomas Ruyant (LinkedOut) et Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) devraient le suivre dans la nuit dans cet ordre. lire aussi L'arrivée de Dalin en vidéo Avec les bonifications accordées à Herrmann (6 heures) et Bestaven (10h15) pour leur participation aux opérations de sauvetage de Kevin Escoffier (PRB), cette édition 2020-2021 pourrait être la plus serrée de l'histoire de cette course autour du monde, sans assistance et sans escale. Voici un rappel des écarts entre le vainqueur et son dauphin sur les huit précédentes éditions du Vendée Globe, dans l'ordre croissant : -3h17'14'' entre François Gabart et Armel Le Cleac'h lors de la 7e édition (2012-2013) -6h33' entre Vincent Riou et Jean Le Cam lors de la 5e édition (2004-2005) -16 heures entre Armel Le Cleac'h et Alex Thomson lors de la 8e édition (2016-2017) -16h 20'16'' entre Titouan Lamazou et Loïc Peyron lors de la 1ere édition (1989-1990) -1j 0h 28'8'' entre Michel Desjoyaux et Ellen Mac Arthur lors de la 4e édition (2000-2001) -5 j 6 h 26' entre Michel Desjoyaux et Armel Le Cléac'h lors de la 6e édition (2008-2009) -6j 12 h 38'36'' entre Alain Gauthier et Jean-Luc Van Den Heed lors de la 2e édition (1992-1993) -7 j 11h55'' entre Christophe Auguin et Marc Thiercelin lors de la 3e édition (1996-1997)