Voile - Vendée Globe - Pip Hare réussit sa réparation de safran, Yannick Bestaven toujours en tête du Vendée Globe

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'Anglaise Pip Hare (Medallia) « n'arrive pas à croire » qu'elle a réussi à changer de safran dans le Pacifique sud, pendant que Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) continue à faire la course en tête sur le Vendée Globe. Jeudi, Pip Hare disait être « anéantie » par son avarie de safran. Mais après une heure et demie d'efforts, la navigatrice britannique, qui participe à son premier Vendée Globe, a réussi sa réparation et assure être « de retour dans le jeu ». « Chaque partie de mon corps me fait mal, j'ai les articulations ensanglantées sur chaque doigt, des bleus sur toutes mes jambes et j'ai découvert des muscles dont j'ignorais l'existence, mais [...] le nouveau safran est en place, indique-t-elle sur le site officiel du Vendée Globe. Quand la nouvelle mèche du gouvernail a été mise en place, j'ai poussé des cris de joie qui auraient pu être entendus à des kilomètres à la ronde... si quelqu'un avait été là pour l'entendre. [...] Je n'arrive pas à croire que j'ai fait ça. » lire aussi Toute l'actu du Vendée Globe Hare, 17e, pointe à un peu plus de 2 600 milles nautiques du leader, Yannick Bestaven (Maître Coq IV), qui continue de maintenir à distance ses deux principaux rivaux dans sa remontée de l'Atlantique sud. Ce vendredi matin à neuf heures, Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut) accusaient respectivement un retard de 410 et de 428 milles, mais la course, qui en est à son dernier quart, est loin d'être jouée. Le vainqueur de cette neuvième édition n'est pas attendu avant la fin du mois aux Sables d'Olonne. Le classement (vendredi à 9 heures) : 1. Yannick Bestaven (Maître CoQ IV), à 5 419 milles nautiques de l'arrivée (*)
2. Charlie Dalin (Apivia), à 410 milles du leader
3. Thomas Ruyant (LinkedOut), à 428 m.
4. Damien Seguin (Groupe Apicil), à 465 m.
5. Louis Burton (Bureau Vallée 2), à 558 m.
6. Jean Le Cam (Yes We Cam !), à 611 m. (*)
7. Benjamin Dutreux (Omia - Water Family), à 611 m.
8. Giancarlo Pedote (Prysmian Group) 657 m.
9. Boris Herrmann (Seaexplorer - Yacht Club de Monaco), à 697 m. (*)
10. Maxime Sorel (V and B - Mayenne), à 727 m.

(*) Le jury international a accordé 16h15' de compensation à Jean Le Cam, 10h15' à Yannick Bestaven et 6h à Boris Herrmann pour avoir participé à la recherche et au sauvetage de Kevin Escoffier. Ces temps seront retranchés de leur chrono à leur arrivée aux Sables-d'Olonne. Le pointage effectué en milles marins ne prend pas en compte ces bonifications, exprimées en temps.