Voile - Vendée Globe - Le préfet impose un couvre-feu pour le départ du Vendée Globe

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La préfecture de la Vendée impose un couvre-feu de 7h30 à 11h ce dimanche, interdisant toute dérogation de déplacement lors du passage des bateaux du Vendée Globe dans le célèbre chenal des Sables d'Olonne. On savait que des discussions tendues avaient lieu entre les organisateurs du Vendée Globe, la mairie et la préfecture autour des conditions entourant le départ de la course, dimanche matin aux Sables d'Olonne. Dans un premier temps, la double haie si chaleureuse du public, jugée sur les deux jetées, l'une aux Sables, l'autre à la Chaume, sa voisine d'en face, évaluée à 70 000 personnes, avait été ramenée à 9 000 personnes. Le renforcement des mesures pour lutter contre le Covid et le confinement avait fait tomber cette jauge à zéro. Mais les locaux, qui ont un rapport extrêmement chaleureux avec ce qu'ils considèrent comme leur épreuve, avaient bien sûr anticipé leur promenade dominicale et canine, ou leur jogging matinal dans les brumes évanescentes. C'est raté. Importante présence des forces de l'ordre Le préfet a décrété un couvre-feu de 7h30 à 11h, soit l'exact créneau où les 33 bateaux engagés, à commencer par le foiler noir et jaune de l'Occitane d'Armel Tripon, emprunteront le chenal pour aller au large et attendre l'heure du départ. La grande plage sera aussi proscrite. Une présence importante des forces de l'ordre est prévue. Petite consolation, le départ étant prévu peu après 13h, les locaux pourront regarder (de loin) les bateaux s'évanouir pour deux mois et demi minimum dans le grand large. Seuls les heureux possesseurs de balcons le long des immeubles et cafés de la Chaume auront droit à un spectacle type première loge, mais les mesures anti-covid interdisent à leur propriétaire d'inviter familles élargies et amis.