Voile - Vendée Globe - « J'ai pensé que j'allais mourir », affirme Samantha Davies, qui a mis fin à son Vendée Globe

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Trois jours après avoir percuté un Ofni avec « Initiatives Coeur », Samantha Davies a annoncé ce samedi son abandon dans le Vendée Globe. Arrivée à Cape Town vers 13 heures, la Britannique, qui a pensé qu'elle allait « mourir », devrait réparer et repartir pour terminer son tour du monde, mais hors course. Pour sa troisième participation, Samantha Davies avait de gros espoirs dans ce Vendée Globe. Quatrième en 2008, contrainte à l'abandon en 2012 (démâtage), la Britannique de 46 ans espérait bien être la deuxième femme de l'histoire de l'épreuve à monter sur le podium après Ellen MacArthur en 2001 (2e derrière Michel Desjoyeaux). Samantha Davies « Je me suis dit : ''C'est débile, c'est n'importe quoi, j'arrête la voile, je ne fais plus ça.'' » Malheureusement, la mauvaise rencontre avec un Ofni (au niveau de la quille), mercredi, a mis un terme brutal à ses ambitions. Dans le choc, son monocoque Initiatives Coeur a été sérieusement endommagé. « Tout le monde sait en partant que ce genre de choses peut arriver, a estimé Davies. J'ai déjà démâté sur un Vendée Globe. Par contre, il y a trois jours quand ça m'est arrivé, déjà j'ai pensé que j'allais mourir mais une fois que j'ai géré la crise, je me suis dit que j'allais arrêter la voile.Je me suis dit : ''C'est débile, c'est n'importe quoi, j'arrête la voile, je ne fais plus ça.'' » Dans un premier temps, la navigatrice voulait évaluer les dégâts au mouillage devant Cape Town avec l'espoir de pouvoir réparer et reprendre la course. « Ce sont les aléas de la course, c'est l'aventure, a affirmé la Britannique. Si je peux réussir à repartir et continuer quand même avec ce beau projet... Je me suis fait tellement peur qu'il faut que je reparte vite sinon je vais avoir du mal à renaviguer.Si on arrive à repartir, j'aurai une trouille énorme que ça m'arrive à nouveau. À mon avis, je ne vais pas aller très vite, mais j'ai besoin de repartir pour me reconstruire après un truc comme ça. » Ce samedi matin, après concertation avec son team, Sam Davies a pris la décision de faire escale à Cape Town (Afrique du Sud) où elle est arrivée vers 13 heures. L'objectif est de sortir le bateau de l'eau et de réparer afin de reprendre la mer et de boucler le tour du monde hors course. « Je suis soulagée d'arriver après ce qui m'est arrivé, raconte-t-elle. Malheureusement je ne peux pas réparer toute seule, il y a trop de dégâts, notamment dans la quille, il faut sortir le bateau de l'eau. Je dois abandonner le Vendée globe. » Samantha Davies « C'est trop dangereux d'entamer les mers du sud avec toutes ces inconnues » Honnêtement, vu la violence de l'impact et la dureté de ce que j'ai tapé - je ne sais pas ce que c'était, j'étais à 20 noeuds - et comme le choc s'est produit en bas de la quille, ça a fait bras de levier énorme. Je savais que même si je pouvais réparer ce qui était visible - et déjà je ne suis pas sûre que j'aurais pu le faire suffisamment bien pour avoir confiance dans la structure - il y a d'autres pièces invisibles que l'on ne pouvait pas vérifier sans démonter. lire aussi Ofni, la menace permanente pour les voiliers du Vendée Globe C'est trop dangereux d'entamer les mers du sud avec toutes ces inconnues. Il faut vraiment tout inspecter. Je pense que c'est aussi la magie du Vendée Globe : la course s'arrête mais j'espère que l'aventure ne s'arrête pas. J'ai toujours dit que ma mission était de faire le tour du monde sur ce bateau. Pour moi, mais aussi pour "Initiatives-Coeur", pour mécénat chirurgie cardiaque. »

[FLASH NEWS]@samanthadavies (@initiativecoeur) abandonne le Vendée Globe. Elle effectuera des réparations avec son équipe à Cape Town et souhaite repartir hors course afin de finir son tour du monde.
L'opération 1 click = 1 coeur peut ainsi continuer.
https://t.co/Ql1oPQJuNa pic.twitter.com/dv4sjpVPbx

— Vendée Globe (@VendeeGlobe) December 5, 2020