Voile - Vendée Globe - En tête du Vendée Globe, Charlie Dalin reprend de l'air sur Louis Burton et Boris Herrmann

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'avance du leader, Charlie Dalin (Apivia), sur le deuxième, Louis Burton (Bureau Vallée 2), était remontée à plus de 40 milles samedi matin. La trajectoire plus tendue de Charlie Dalin en direction des Açores lui a permis de creuser un nouvel écart en tête du Vendée Globe, même si la situation reste très instable pour les bateaux de tête, situés à environ 1500 milles de l'arrivée. Samedi au pointage de 9 heures, Apivia comptait de nouveau plus de 40 milles d'avance, après qu'elle a chuté à moins de 10, sur Bureau Vallée 2, le monocoque de Louis Burton, et près de 90 sur le troisième, SeaExplorer - Yacht Club de Monaco, le bateau de Boris Herrmann, dont le classement actuel ne tient pas compte de sa future compensation en temps. lire aussi Le pointage précédent « Sur ce dernier tronçon, ça s'est mieux passé pour Apivia parce qu'il n'est pas encore dans l'influence du front. Comme je suis le plus au Nord, j'en perçois les effets en premier », a commenté Louis Burton au lever du jour. Ce front se caractérise par un vent d'une « quinzaine de noeuds avec des grains et des molles, des rafales, des rotations de la brise depuis le début de la nuit », a-t-il ajouté. lire aussi Le résumé de la 11e semaine de course « C'est forcément plus dur pour moi que pour les autres bateaux plus au Sud (mais) c'est vrai que j'ai profité des alizés et du contournement de l'anticyclone pour me reposer, pour être en forme pour ce final, mais je ne dois pas être le seul ! Rien n'est joué jusqu'à l'arrivée, rappelle Burton, on va rentrer dans un tempo d'enchaînements de manoeuvres qu'on n'a plus connu depuis le Pacifique. » Le pointage du Vendée Globe (samedi à 9 heures) 1. Charlie Dalin (Apivia), à 1 490,42 milles nautiques de l'arrivée
2. Louis Burton (Bureau Vallée 2), à 42,25 milles du leader
3. Boris Herrmann (SeaExplorer - Yacht Club de Monaco), à 88,83 milles (*)
4. Thomas Ruyant (LinkedOut), à 117,09 milles
5. Yannick Bestaven (Maître CoQ IV), à 167,28 milles (*)
6. Damien Seguin (Groupe Apicil), à 167,79 milles
7. Giancarlo Pedote (Prysmian Group), à 229,5 milles
8. Jean Le Cam (Yes We Cam !), à 419,47 milles (*)
9. Benjamin Dutreux (Omia - Water Family), à 540,3 milles
10. Maxime Sorel (V and B - Mayenne), à 718,15 milles (1 mille nautique = 1,852 km) (*) Le jury international a accordé 16h15' de compensation à Jean Le Cam, 10h15' à Yannick Bestaven et 6h à Boris Herrmann pour avoir participé à la recherche et au sauvetage de Kevin Escoffier. Ces temps seront retranchés de leur chrono à leur arrivée aux Sables-d'Olonne. Le pointage effectué en milles marins ne prend pas en compte ces bonifications, exprimées en temps.