Voile - Vendée Globe - Thomson, Ruyant et Dalin, les foilers creusent l'écart dans le Vendée Globe

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le Britannique Alex Thomson mène toujours la course ce vendredi devant Thomas Ruyant et Charlie Dalin. Les trois foilers creusent l'écart au large des côtes brésiliennes. Quelque 200 milles (370 km), c'est l'écart qui sépare ce vendredi le trio de tête emmené par Alex Thomson (Hugo-Boss) devant Thomas Ruyant (LinkedOut) et Charlie Dalin (Apivia), du quatrième, Jean Le Cam. Depuis le passage de l'équateur, les trois foilers de dernière génération sont passés à la vitesse supérieure et déboulent à 22-23 noeuds (41 km/h) de moyenne au large des côtes brésiliennes contre 16 noeuds (29 km/h) pour Yes-We-Cam !, bateau à dérives droites. Incurvant progressivement leurs trajectoires vers le sud-est, les trois premiers se livrent une belle bagarre en vitesse pure, tout en se positionnant en vue de négocier au mieux l'anticyclone de Sainte-Hélène, dernier obstacle avant la porte des Quarantièmes et le cap de Bonne Espérance qu'ils devraient franchir en fin de semaine prochaine. Le Cam sous pression « Le classement est flatteur et vient récompenser la bonne gestion de course de Thomas depuis le départ mais il convient de relativiser cette position calculée sur une route idéale, commente Antoine Koch, du team LinkedOut. Alex Thomson toujours plus bas en latitude, et maître de ses choix de route, demeure en excellente position. Des choix stratégiques déterminants doivent être faits dès aujourd'hui. Il faut voir loin, à 5 ou 6 jours, et donc se déterminer par rapport à des phénomènes pas encore totalement en place. Cela fait partie du jeu. » lire aussi Seguin satisfait de son début de course Derrière, Jean Le Cam subit la pression de Louis Burton (Bureau-Vallée 2) et Kévin Escoffier (PRB) qui ne sont plus qu'à 20 et 27 milles de son tableau arrière. Un peu plus loin, un troisième groupe comprenant Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco), Sam Davies (Initiatives-Coeur), Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) et Sébastien Simon (Arkéa-Paprec) s'engage également dans une intense course-poursuite. 17 bateaux dans l'hémisphère sud Dix-sept bateaux, plus de la moitié de la flotte, ont pour l'instant franchi l'équateur. Derniers à basculer dans l'hémisphère sud, ce vendredi à la mi-journée, Clarisse Crémer (Banque-Populaire X) et Romain Attanasio (Pure Best Western Hôtels). « L'équipe m'a mis une bouteille de bière à bord pour fêter ça, comme le veut la tradition, commente Crémer. Progressivement, je commence à m'habituer au rythme et aux exigences d'un tour du monde. Le moral va de mieux en mieux. Je suis actuellement sur un long bord tout droit qui va durer durant les cinq prochains jours. » Classement vendredi à 15 heures 1. Thomson (Hugo Boss), à 20589 milles de l'arrivée ; 2. Ruyant (LinkedOut), à 12 milles du premier ; 3. Dalin (Apivia), à 50 m. ; 4. Le Cam (Yes-We-Cam !), à 223 m. ; 5. Burton (Bureau Vallée 2), à 243 m. ; 6. Escoffier (PRB), à 251 m. ; 7. Herrmann (Seaexplorer - Yacht club de Monaco), à 312 m. ; 8. Bestaven (Maître CoQ IV), à 337 m. ; 9. Davies (Initiatives-Coeur), à 343 m. ; 10. Simon (Arkea Paprec), à 370 m.