Voile : le Vendée Globe "va être une bouffée d'oxygène" dans "cette période un peu anxiogène", assure le maire des Sables-d'Olonne

franceinfo
·1 min de lecture

Le 9e Vendée Globe partira dimanche 8 novembre des Sables-d'Olonne. Un tour du monde à la voile sans escale, sans assistance, qui s’est imposé comme l’une des courses les plus prestigieuses. Pour Yannick Moreau, maire des Sables-d’Olonne, invité sur franceinfo à la veille du départ, le Vendée Globe "va être une bouffée d'oxygène" dans "cette période un peu anxiogène".

franceinfo : Cela a été un casse-tête d'organiser ce Vendée Globe ?

Yannick Moreau : Oui, effectivement, puisqu’on a connu deux périodes préparatoires au Vendée Globe. Une première au cours de laquelle le village du Vendée Globe, qui permet aux visiteurs, aux Vendéens, aux Sablais de venir respirer un peu du parfum de l'aventure du Vendée Globe a été ouvert pendant une douzaine de jours. Et puis, quand la météo sanitaire s'est dégradée, on a dû adapter la voilure et malheureusement, le village a été fermé au public. Mais l'essentiel est là. Le Vendée Globe partira bien demain dimanche à 13h02, sous un soleil éclatant en baie des Sables-d'Olonne.

En plein confinement, concrètement, quelles sont les mesures prises ?

C'est un Vendée Globe particulièrement inédit puisque les conditions sanitaires imposent un confinement strict des coureurs depuis une semaine déjà. Et demain, ils ne croiseront aucune personne extérieure déconfinée. Ils viendront directement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi