Voile - Vendée Globe - Vendée Globe - François Gabart : « Le sport de haut niveau est parfois cruel »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Vainqueur du Vendée Globe 2012-2013, François Gabart évoque le suspens des dernières heures de l'édition actuelle ainsi que ses projets en cours et à venir. François Gabart (vainqueur du Vendée Globe il y a huit ans, au micro d'Anouk Corge pour la chaîne L'Équipe avant l'arrivée aux Sables d'Olonne) : « C'est un Vendée Globe assez extraordinaire, avec un suspense dingue jusqu'au bout voire après le franchissement de la ligne. C'est hallucinant d'avoir un Vendée où les leaders n'ont jamais vraiment réussi à creuser l'écart. Charlie a souvent été aux avant-postes, c'est même lui qui a eu le plus souvent la pole position. Le sport de haut niveau est parfois dur, parfois cruel. Charlie le sait très bien. C'est un compétiteur, il veut gagner et sait que ça va se jouer à quelques minutes. lire aussi Les compensations et le classement final du Vendée Globe en questions Il ne faut jamais dire jamais dans la vie. Le prochain Vendée Globe n'est pas mon objectif. J'ai envie de naviguer en Ultim, de découvrir le vol en équipage sur ces grands bateaux mais on ne sait pas de quoi est fait l'avenir. » voir aussi Armel Le Cléac'h : « Un Vendée Globe fou du début à la fin »