Voile - Vendée Globe - Yannick Bestaven prend le large en tête du Vendée Globe

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La nuit de samedi à dimanche a permis à Yannick Bestaven de creuser l'écart en tête du Vendée Globe, notamment avec Charlie Dalin. Depuis quelques jours, Charlie Dalin (Apivia), longtemps en tête de la flotte du Vendée Globe, s'était lancé dans une course poursuite effrénée pour combler son retard sur Yannick Bestaven (Maître CoQ IV). À chaque pointage, Dalin effaçait un peu de son retard. Mais à celui de 9h00 ce dimanche, Bestaven a repris une bonne marge de 115,48 milles nautiques. lire aussi Toute l'actu du Vendée Globe Derrière, les positions ont pas mal évolué durant la nuit passée, non loin de la Nouvelle-Zélande. Si Thomas Ruyant (LinkedOut) a aussi perdu du terrain sur Bestaven, il reste un solide troisième en embuscade. Boris Herrmann (SeaExplorer - Yacht Club de Monaco) a pris la quatrième place à Jean Le Cam (Yes We Cam !), alors qu'Isabelle Joschke (MACSF), Giancarlo Pedote (Prysmian Group) et Louis Burton (Bureau Vallée 2) jouaient aux chaises musicales entre la 8e et la 10e position. Les positions du Vendée Globe (dimanche à 9h00) 1. Yannick Bestaven (Maître CoQ IV), à 10 939 milles nautiques de l'arrivée (*)
2. Charlie Dalin (Apivia), à 115,48 milles du leader
3. Thomas Ruyant (LinkedOut), à 166,2 milles
4. Boris Herrmann (SeaExplorer - Yacht Club de Monaco), à 373,11 milles (*)
5. Jean Le Cam (Yes We Cam !), à 420,39 milles (*)
6. Benjamin Dutreux (Omia - Water Family), à 456,14 milles
7. Damien Seguin (Groupe Apicil), à 483,22 milles
8. Isabelle Joschke (MACSF), à 590,22 milles
9. Giancarlo Pedote (Prysmian Group), à 624,61 milles
10. Louis Burton (Bureau Vallée 2), à 646,14 milles (*) Le jury international a accordé 16h15 de compensation à Jean Le Cam, 10h15 à Yannick Bestaven et 6h à Boris Herrmann pour avoir participé à la recherche et au sauvetage de Kevin Escoffier. Ces temps seront retranchés de leur chrono à leur arrivée aux Sables-d'Olonne. Le pointage effectué en milles marins ne prend pas en compte ces bonifications, exprimées en temps.