Voile - Vendée Globe - Yannick Bestaven (Maître Coq IV) : « Il faut aller puiser loin mentalement » sur le Vendée Globe

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Toujours en tête du Vendée Globe, Yannick Bestaven (Maître Coq IV) évoque la course et l'usure des skippeurs dans les mers du Sud. Yannick Bestaven (skippeur de Maître Coq IV, leader du classement général du Vendée Globe au pointage de 14 heures) : « On navigue prudemment quand il le faut et on attaque quand on le peut. On s'adapte en fonction des conditions. Ce n'est pas parce que l'on est devant que c'est simple. Il y a des hauts et des bas, des moments où il faut aller puiser loin mentalement pour surmonter pas mal de petits pépins. La préparation mentale m'a aidée à ne pas m'éparpiller et à rester serein, que ce soit dans la gestion du bateau ou celle de la course. Il me tarde pourtant d'avoir passé tout ça et d'être sorti des mers du Sud. » lire aussi Yannick Bestaven toujours aux commandes du Vendée Globe