Voiture brisée, tonneaux, moteur en flammes : à Bahreïn, le GP du chaos

Guillaume Poisson
·1 min de lecture

Même lorsque tout s'effondre, Lewis Hamilton trouve le moyen de l'emporter. Si le GP du Bahreïn s'est conclu sur une 95e victoire du Britannique, la course a été l'une des plus chaotiques de ces dernières années. Il y a eu le violent accident de Romain Grosjean, qui s'en est miraculeusement sorti ; mais pas seulement. Entre tonneaux et moteurs en feu, les faits de course ont, jusqu'au bout, plutôt été du registre de l'accident que du sportif ; même si la hiérarchie s'est quelque peu précisée au classement général.

Lance Stroll la tête à l'envers

Lorsque la course a repris après une première interruption de près d'une heure, le GP du Bahreïn était déjà sur des bases uniques en termes d'effroi et de rebondissements. Ce n'était pourtant pas fini puisque lors du 3e tour la monoplace de Lance Stroll s'est retrouvée retournée au milieu de la piste.

C'est une nouvelle fois Daniil Kvyat, déjà impliqué dans l'accident de Romain Grosjean, qui a heurté le côté droit de la monoplace de Stroll, sur un dépassement risqué. La course a de nouveau été interrompue....

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi