Volley - C1 (F) - Les féminines d'Ekaterinbourg se retirent de la Ligue des champions à cause du Covid

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'équipe féminine du club russe d'Ekaterinbourg ne participera pas à la Ligue des champions de volley-ball. L'équipe féminine russe d'Ekaterinbourg, qui devait notamment affronter les Françaises de Nantes en Ligue des champions, a annoncé ce mardi qu'elle ne participerait pas à la compétition à cause de la pandémie de nouveau coronavirus, en recrudescence en Europe. « Uralochka-NTMK ne participera pas aux matchs de la Ligue des champions cette saison [...] en raison de la situation épidémiologique difficile dans la région et dans le monde », a annoncé le club russe dans un communiqué publié sur son site. La Fédération européenne de volley-ball (CEV) a annoncé la semaine dernière que le tour principal de la Ligue des champions se déroulerait sous « bulles sanitaires » notamment organisées en France. Pour chaque groupe, deux fenêtres de trois jours sont prévues, avec pour chaque fenêtre trois matches par équipes (six rencontres au total). Ksenia Parubets, capitaine d'Ekaterinbourg « Le simple fait d'être à l'aéroport peut être dangereux pour l'équipe » Ekaterinbourg aurait dû affronter dans le groupe A les Françaises de Nantes, les Turques de Fenerbahçe et les Italiennes de Conegliano. Le club russe précise dans son communiqué que l'introduction de nouvelles mesures de restrictions en Italie et en France, où il aurait dû se rendre, a joué dans sa décision. lire aussi Toute l'actu du volley « Chaque jour, le nombre de cas augmente [...] Nous aimerions éviter de partir à l'étranger. Quand on y pense, on court déjà des risques », en se déplaçant en Russie pour le Championnat national, a précisé la directrice générale du club, Valentina Oguienko. « Le simple fait d'être à l'aéroport peut être dangereux pour l'équipe », a renchéri la capitaine Ksenia Parubets, se disant « un peu amère » de manquer la compétition mais « d'accord avec cette décision ». En raison de la pandémie de Covid-19, la CEV avait interrompu les deux Ligues des champions (messieurs et dames) à la mi-mars et n'avait pas décerné de titres de champions d'Europe 2020.