Volley - Coronavirus - Coronavirus : un joueur d'Ajaccio suspecté, le club renonce à la Coupe de la CEV

L'Equipe.fr
L’Equipe

En raison d'une suspicion de contamination d'un joueur d'Ajaccio, le match du club corse à Nantes ce week-end a été reporté. Par ailleurs, le GFCA est éliminé de la Coupe de la CEV après avoir renoncé à disputer son quart de finale retour à Modène. Si la rencontre Nantes - Ajaccio, comptant pour la 24e journée de Ligue A, a été reportée, c'est bien, selon nos informations et comme l'annonce également Corse-Matin, en raison d'une suspicion de contamination au coronavirus chez un joueur du club insulaire. Devant l'apparition de symptômes pouvant correspondre à la maladie, alors que les Ajacciens ont affronté il y a huit jours en Coupe de la CEV l'équipe italienne de Modène (0-3), originaire de l'une des régions les plus touchées par l'épidémie, l'agence régionale de santé a demandé à l'équipe de ne pas se déplacer en attendant les résultats des tests de détection du virus. L'analyse des échantillons devant être effectuée à Marseille, ceux-ci ne seront disponibles que samedi ou dimanche. Antoine Exiga, président du GFCA « On ne veut pas mettre en jeu la santé des joueurs en se rendant en Italie » D'ici là, les entraînement ont été annulés et le match de samedi à Nantes a donc été repoussé. Nantais et Ajacciens n'ont décidément pas de chance car leur match aller avait déjà subi le même sort, le 21 décembre dernier : en raison de la tempête Fabien, la mairie d'Ajaccio avait fermé tous les bâtiments publics, dont le Palatinu, et les Nantais avaient passé quatre jours sur place pour rien. La rencontre a été reprogrammée au samedi 14 mars. D'ici là, la situation se sera éclaircie. Le quart de finale retour de Coupe de la CEV (C2) à Modène, lui, ne se jouera jamais. Ajaccio a définitivement renoncé à disputer la rencontre, qui avait été reportée mercredi et que la Confédération européenne de volley proposait de jouer en terrain neutre. « On a pris cette décision en accord avec le staff, explique Antoine Exiga, le président du GFCA. On ne veut pas mettre en jeu la santé des joueurs en se rendant en Italie. » Ajaccio a passé un accord avec Modène et la CEV, qui entérine son élimination mais lui évite les pénalités prévues en cas de forfait.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi