Volley - Disparition - FFVolley : Jacques Shaw est mort à l'âge de 87 ans

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Président de la Fédération française de 1999 à 2004, Jacques Shaw est décédé cette semaine à l'âge de 87 ans. Il avait notamment fondé le Centre national du volley-ball (CNVB) à Montpellier. Un sourire s'est envolé. Celui de Jacques Shaw, grand amoureux du volley, mort cette semaine à l'âge de 87 ans, a annoncé la Fédération française de volley ce jeudi. Sa présidence au début des années 2000, empreinte de bonhomie, a coïncidé avec le retour du volley français au haut niveau après presque une décennie de disette, avec deux médailles internationales, le bronze mondial en 2002 et l'argent continental en 2003, assorties d'une qualification olympique aux JO d'Athènes (2004) pour les Bleus du sélectionneur Philippe Blain - un pur Montpelliérain, comme lui -, qu'il avait installé à la tête de la sélection, le 2 février 1999.

Sa plus grande oeuvre demeure la création d'un pôle d'excellence, le Centre national du Volley-ball (CNVB), en 1983 dans sa ville de Montpellier, qui regroupe depuis bientôt 30 ans, les meilleurs espoirs du pays. Un laboratoire unique, copié par d'autres nations, qui aura formé des dizaines de champions dont la très grande majorité des cadres actuels de l'équipe de France. Eric Tanguy, actuel président de la FFVolley « Il laisse un héritage énorme au volley français » « Il laisse un héritage énorme au volley français, il a occupé tous les postes, créé des structures, a accompagné je ne sais combien de joueurs des équipes de France à travers le monde, c'était une personne incontournable, souligne Eric Tanguy, actuel président de la FFVolley. Je suis très touché par sa disparition, je connaissais Jacques Shaw depuis mon enfance, quand j'ai commencé à jouer au volley, vers l'âge de 11-12 ans. »
À toute sa famille et à ses proches, L'Équipe adresse ses condoléances émues.