Volley - JO - L'équipe de France est arrivée au Japon avant les JO de Tokyo

·2 min de lecture

Après quelques jours de repos, l'équipe de France de volley est arrivée ce mardi sur l'île d'Okinawa, au Japon, pour trois semaines d'ultime préparation avant les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). Réunis à Roissy après cinq jours de coupure, les douze volleyeurs français ont pu se détendre quelques heures dimanche avant de décoller, en toute fin de soirée, pour le Japon. Comme si la leçon de Rimini avait été retenue, l'hôtel qui accueillait les Bleus était parsemé de tables de ping-pong, échiquiers, tapis de golf... Quand, dans la station balnéaire italienne où ils ont décroché, il y a un peu plus d'une semaine, une médaille de bronze au bout de dix-sept matches en Ligue des nations, les volleyeurs avaient révélé leur goût pour les jeux en aménageant le couloir de leur hôtel eux-mêmes. Les hommes de Laurent Tillie sont donc repartis pour trois semaines en vase clos, à deux heures et demie d'avion de Tokyo, mais dans les mêmes conditions de chaleur et d'humidité que dans la capitale japonaise, qu'ils rejoindront dès le 18 juillet. Si la préfecture de l'île d'Okinawa avait prévu depuis plusieurs années d'accueillir les volleyeurs français, la date d'arrivée a été avancée d'une semaine, pour éviter d'organiser une bulle sanitaire de plus en France avant de partir au Japon. Peaufiner les automatismes, étudier les vidéos... Les Bleus auront donc le temps d'absorber le décalage horaire, de se remettre d'aplomb physiquement, après sept semaines de Ligue des nations (VNL) durant laquelle ils ont encaissé des charges de travail physique intenses. Tout en restant enfermés. « On se rend compte que d'être privé de liberté entraîne une fatigue qui amène une certaine lassitude, constate Laurent Tillie. La fatigue mentale est terrible, et c'est pour ça que la bulle était dure. J'admire les joueurs qui ont réussi à tenir durant la VNL. Mais je sais que le plus dur arrive. » Dans la bulle d'Okinawa, l'équipe de France va donc poursuivre son travail de préparation. Peaufiner les automatismes sur le terrain, se plonger dans la base de données de vidéos mise à disposition de chaque joueur, avec les images de leurs propres actions et celles de leurs adversaires. Quelques jours avant leur premier match du tournoi olympique, le 24 juillet face aux États-Unis, les Bleus devraient affronter l'Italie en match amical à Tokyo.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles