Volley - Ligue A (F) - Paris - Saint-Cloud : Mallory Caleyron arrête

L'Equipe.fr
L’Equipe

La passeuse de Paris - Saint-Cloud et de l'équipe de France a annoncé qu'elle arrêtait sa carrière, en raison d'une blessure au genou. Mallory Caleyron, la passeuse de Paris - Saint-Cloud, 12e de Ligue A, savait qu'elle jouait sa dernière saison. Mais un genou l'a empêchée de la finir, en raison d'une blessure au ménisque externe. « Je pense qu'il n'y a jamais de bon moment pour arrêter une carrière et aujourd'hui c'est mon jour, a-t-elle écrit sur son compte Instagram. Ma décision de mettre fin à ma carrière était prise depuis quelques mois et j'étais heureuse de pouvoir finir la saison avec les Mariannes et essayer de nous maintenir en Ligue AF. La vie en a voulu autrement ma carrière s'achève sur une blessure. »

Voir cette publication sur Instagram

Je pense qu'il n'y a jamais de bon moment pour arrêter une carrière et aujourd'hui c'est mon jour. Ma décision de mettre fin à ma carrière était prise depuis quelques mois et j'étais heureuse de pouvoir finir la saison avec @les.mariannes.paris et essayer de nous maintenir en Ligue AF. La vie en a voulu autrement ma carrière s'achève sur une blessure. Ces blessures ont marqué ma carrière et ma vie. Mon premier arrêt était à cause de mes pieds et après deux ans sans volley j'ai eu la chance de revenir et de vivre de magnifiques moments. Aujourd'hui elle s'arrête à cause d'un genou, j'ai tout essayé pour pouvoir finir cette saison mais apparemment mon ménisque externe n'était pas d'accord. Les blessures font parties de la vie d'un sportif de haut niveau mais je ne pensais pas passer autant de temps sur le billard... Si je dois retenir une chose de ma première blessure c'est la rencontre avec mon mari @quentincaleyron alors peut-être que cette blessure sera une belle ouverture pour la suite. C'est un sentiment étrange que je ressens de ne pas terminer une saison, dernière ou pas, c'est toujours difficile. Ce n'est pas la fin qui compte mais bien ces 12 années passées à taper dans un ballon et tous les souvenirs construits en club, en équipe de France, les rencontres, les amis, les coachs et les dirigeants qui comptent. Je suis heureuse d'avoir pu reporter le maillot de l'équipe de France et revivre des émotions fortes. Le volley tient une place spéciale dans mon coeur, j'aime tellement ce sport je n'ai jamais eu la sensation d'aller au travail mais ma vie de femme commence à prendre le dessus. Je ne sais pas ce que la vie me réserve mais je suis sûre que ce qui m'attend sera magnifique. Merci à tous ceux qui m'ont entourés et soutenus et merci pour toutes ces émotions et ces échanges. Au plaisir de vous croiser.

Une publication partagée par Mallo (@mallocaleyron) le 22 Janv. 2020 à 10 :29 PST

Passée notamment par Le Cannet et Pays-d'Aix Venelles, Mallory Caleyron Steux (elle est mariée au pistard et spécialiste de BMX Quentin Caleyron), 32 ans, avait déjà mis sa carrière de volleyeuse entre parenthèses une première fois en 2015, pour des douleurs aux pieds. Elle était revenue sur les parquets à Paris en 2017, et avait également réintégré l'équipe de France, avec laquelle elle a disputé l'Euro en août dernier, et compte 40 sélections. Un mercato actif

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi