Volley - Ligue A (H) - Luc Marquet va quitter l'AS Cannes

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'entraîneur azuréen Luc Marquet ne sera plus sur le banc cannois la saison prochaine malgré les bons résultats de l'équipe. L'ex international s'en va pour « raisons personnelles ». L'AS Cannes cherche un entraîneur pour, au minimum, la saison prochaine. Luc Marquet, qui a ramené le prestigieux club azuréen (2 Coupes d'Europe, 9 Championnats de France et 7 Coupes) sur le devant de la scène française cette saison - deuxième de la phase régulière derrière Montpellier avec 20 victoires en 26 matches - ne sera plus sur le banc à l'issue des play-offs, malgré une qualification assurée en Coupe d'Europe pour 2021-2022. Une décision regrettée en interne mais qui est un choix personnel de l'ex international (325 sélections, 50 ans), médaillé de bronze mondial 2002 et finaliste de l'Euro 2003, et motivé par des « raisons familiales » que l'ancien réceptionneur-attaquant de talent, arrivé sur la Croisette en 2017 comme adjoint, a accepté de détailler. « Cela fait quatre ans que je suis seul à Cannes. Je me sens un peu usé mentalement et physiquement » « Le club voulait que je poursuive et m'avait proposé un superbe projet avec un contrat de deux saisons (+ une année en option). Tout va bien, le ciel est bleu ici et je me régale, confie Luc Marquet. Mais cela fait quatre ans que je suis seul à Cannes. Je me sens un peu usé mentalement et physiquement. J'ai peur de faire de la saison de trop, aussi. Un peu comme en équipe de France, quand je me suis arrêté juste avant les Jeux d'Athènes (2004). J'ai averti le président (Jérôme Rousselin) et le staff. Tout est clair. C'est vraiment un choix de vie, je vais rentrer à Sète, me poser. » lire aussi Quelles équipes en play-offs de Ligue A ? Pour lui succéder, plusieurs pistes étrangères sont déjà à l'étude au Palais des victoires. Le profil recherché épouse celui d'un entraîneur parlant français, doté d'une belle expérience et avec pour ambition de jouer le titre dès son arrivée. Seule certitude, ce nouveau technicien ne sera pas Frédéric Ferrandez. Dans un communiqué assez bref, le président cannois a tenu à préciser « qu'il n'existait aucun engagement contractuel ni même aucune proposition contractuelle entre l'AS Cannes et ce monsieur. » Annoncé un temps partant d'Ajaccio, finalement relégué en Ligue B, l'entraîneur corse devrait finalement conserver son poste dans un climat très tendu.