Volley - Ligue A (H) - Narbonne reste leader de la Ligue A, Chaumont enchaîne

·2 min de lecture

Leader du Championnat, Narbonne n'a eu aucun mal à s'imposer à Nantes samedi soir (3-0). Troisième victoire de rang pour Chaumont, tombeur de Tourcoing. L'accident de parcours enregistré en ouverture de l'année 2022, à Nice (2-3) n'était, semble-t-il, qu'un léger contretemps. En déplacement à Nantes pour le compte de la 16e journée de Ligue A, le leader du classement général, Narbonne, n'a pas traîné pour renouer avec la victoire samedi soir : trois sets expédiés face à l'actuel onzième (5v-9d) et le trône conservé même si cela ne doit être que temporaire. Tours, deuxième, ne compte qu'une victoire de retard, et... trois matches de moins. lire aussi La 16e journée Sète, qui s'est imposé à Toulouse (3-1), compte également douze succès en Championnat (3e) mais déjà quinze rencontres au compteur. La série de victoire s'est poursuivie pour Chaumont, qui a enchaîné un troisième succès en dominant sans trop de mal Tourcoing (3-1). À l'exception des deuxième et troisième sets, les Chaumontais ont largement dominé les débats, ouvrant la partie par un 25-18, la concluant par un 25-15. Le CVB 52, quatrième, affiche 12 victoires au compteur, soit autant que Tours, deuxième, mais il s'agit d'un des rares clubs à n'avoir manqué aucune rencontre depuis le début de la saison (avec Narbonne et Cannes). Ce qui rend le classement général difficilement lisible. lire aussi Le classement Montpellier et Paris tranquilles, Cannes domine le match des cancres À domicile, Montpellier n'a pas été inquiété par Nice (3-0) et s'est ainsi relancé après sa défaite, il y a près d'un mois, sur le terrain de Toulouse sur le même score (3-0). Même résultat pour Paris, tranquille pour son (court) déplacement chez son voisin du Plessis Robinson. Le MHSCVB est solidement installé à la cinquième place (9v-4d) tandis que les Parisiens affichent désormais un bilan équilibré (7v-7d), à égalité avec Tourcoing (6e et 7e). Le programme de la 16e journée avait réservé un duel de la peur entre Cannes et Poitiers, qui occupent les deux dernières place du classement général. Une partie qui s'est achevée au tie-break (3-2), remporté par les Cannois (25-19, 22-25, 18-25, 25-22, 15-13), emmenés par David Sossenheimer (23 points) qui a répondu aux 26 unités de Chiboza Neves Atu. Un succès qui permet aux locaux de compter le même nombre de victoires que leur victime (3), mais une défaite de plus (13 contre 12), ce qui a tout de même permis d'éviter que le break ne soit fait dans la course au maintien. Pour rappel, la rencontre entre Cambrai (10e) et Tours (2e) a été reportée, l'effectif cambrésien étant touché par le Covid.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles