Volley - Ligue A (H) - Paris s'offre Nice et un bol d'air

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Vainqueur de Nice (3-1) en match en retard, le Paris Volley remonte à la neuvième place ex aequo en Ligue A, tout près de la zone des play-offs, son objectif. Ce doit être ça, l'effet Antonin Rouzier. Depuis son arrivée, en décembre dernier comme joker, Paris va beaucoup mieux sportivement. Samedi soir, en match en retard de la 8e journée de Ligue A, le club de la capitale a dominé Nice en quatre sets (25-19, 28-30, 25-23, 25-21) avec 17 points du MVP de l'Euro 2015. Ce succès, le sixième seulement en quatorze rencontres cette saison, permet aux joueurs de Dorian Rougeyron de remonter provisoirement à la neuvième place ex aequo du classement, en compagnie de Poitiers et Sète, qu'il recevra vendredi 22 janvier pour la reprise officielle du Championnat. lire aussi Rouzier arrive à Paris Avec Rouzier en pointe, Paris est tout simplement invaincu : il a successivement dominé, au tie-break les deux fois, Nantes-Rezé (28 points) puis Tourcoing (19 points) et donc Nice après un nouveau match tendu où le pointu croate Leo Andric, côté azuréen, aura été le plus en vue (24 points à 20/38 attaques, 3 aces, 1 contre). Le prochain test aura lieu dès mardi 19 janvier avec la réception de Chaumont, pour un match en retard de la 7e journée. L'occasion de s'ancrer solidement dans la zone des play-offs, réservée aux huit meilleures équipes, qui constitue l'objectif assigné. lire aussi Le classement de la Ligue A Ce dimanche, la Ligue A continuera d'ailleurs de mettre à jour son calendrier avec pas moins de trois rencontres au programme dont celles des leaders, Montpellier et Tours. Le club héraultais affronte l'AS Cannes (14e journée) dans un duel décalé pour cause de Coupes d'Europe et le TVB se déplace à Tourcoing (12e journée) où il retrouvera son ancien coach à succès (2011-2015), Mauricio Paes. Poitiers - Toulouse (7e journée) constituera la dernière affiche avec un vrai défi pour les Spacer's, privé de Théo Faure. Le jeune attaquant français s'est en effet fracturé l'index de la main droite lors d'un entraînement cette semaine et sera absent environ six semaines. Habituel réceptionneur, Pierre Derouillon va donc enfiler le costume de pointu toulousain.