Volley - Ligue A (H) - Play-offs de Ligue A : les quarts au scanner

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le premier tour des play-offs débute ce samedi, avec quatre duels relativement équilibrés et incertains, au meilleur des trois matches. Montpellier part toutefois favori.

Poitiers (8e) - Montpellier (1er)
Une malédiction à tuer

On ne peut pas dire que les quarts de finale du Championnat sourient à Montpellier, neuf fois éliminé à ce stade en dix participations. Sauf en 2008-2009, où les Héraultais, 8es de la saison régulière, ont battu le leader, Poitiers ! Cette saison, quand le Stade Poitevin de Brice Donat a peiné à se qualifier, Montpellier a survolé les débats : après deux défaites, les joueurs d'Olivier Lecat ont enchaîné 14 victoires (21 en tout), stoppés à... Poitiers (3-2 le 29 janvier). Déjà dauphin de Tours avant l'arrêt des compétitions en 2020, Montpellier semble armé pour aller loin porté par une vraie dynamique et la forme de son MVP, Nicolas Le Goff.

Tourcoing (7e) - AS Cannes (2e)
Avantage au sud

Les Cannois, talonnés par Narbonne, ont mis un point d'honneur à terminer deuxièmes (20 victoires, 6 défaites). Parce qu'on ne sait jamais, en cette période, et surtout pour garder leur dynamique, avec 9 victoires sur les 11 dernières rencontres. Dur au mal, l'AS Cannes, qui va perdre son entraîneur Luc Marquet à la fin de la saison, est le club des play-offs qui a le plus gagné au tie-break (7 fois), et perdu le moins (2 fois, comme Montpellier et Tourcoing). Tourcoing, parti en trombe, a pris la tête de la Ligue A quelques jours fin novembre, avant de payer son irrégularité, et de finir sur trois défaites (7e avec 14 victoires et 12 défaites). Son passeur argentin Matias Sanchez est aussi touché à la main gauche mais pourra tenir sa place.

Cambrai (6e) - Narbonne (3e)
Promu cherche son souffle

Pas de chance pour les Nordistes, promus surprise : Narbonne, 3e de la saison régulière (17 victoires, 9 défaites) est la seule équipe présente en play-offs à les avoir battus deux fois (3-0 et 1-3). Vaincus à Montpellier, ils ont été privés de match retour, mardi dernier, par le forfait du leader du Championnat. Les hommes de Gabriel Denys (6es avec 15 victoires et 11 défaites) n'ont pas joué depuis le 20 mars et manquent sans doute de rythme. Retrouveront-ils leur fraîcheur du début de saison face à des Centurions qui restent sur sept victoires lors de leurs neuf derniers matches ?

Tours (5e) - Chaumont (4e)
Un air de finale

L'affiche fait rêver, puisqu'elle réunit les protagonistes des deux dernières finales du Championnat (2018 et 2019), remportées par Tours, octuple champion de France, quand Chaumont décrochait son premier titre en 2017. Le TVB, empêtré dans les ennuis (départs, blessures), a limité la casse sur la fin de saison, après un départ rassurant (9 victoires sur les 11 premiers matches). Chaumont (4e avec 16 victoires, 10 défaites, comme Tours, 5e), a fait l'inverse, et engrangé des points en décembre-janvier, après avoir été mis à terre par le Covid.