Volley - Ligue A (H) - Le Plessis-Robinson, champion de France de Ligue B, pourrait ne pas monter en Ligue A

·1 min de lecture

Sacré cette saison en Ligue B et promu à l'échelon supérieur, le club du Plessis-Robinson pourrait finalement ne pas connaître la Ligue A, en raison d'une salle non conforme. Au mois d'avril dernier, Le Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) était sacré champion de France de Ligue B et gagnait ainsi le droit de monter en Ligue A pour la première fois de son histoire. Le club francilien avait déjà bien préparé ce nouveau défi, en recrutant Antonin Rouzier, l'ancien pointu de l'équipe de France, champion d'Europe en 2015, et Médéric Henry. Mais aujourd'hui, Le Plessis-Robinson risque de ne pas connaître la Ligue A. Sa salle ne répond pas aux critères imposés par la Ligue nationale (LNV), à savoir une capacité de 1 500 spectateurs et un sol de type Taraflex. Le 22 juin, l'équipe des Hauts-de-Seine s'est vu refuser momentanément son accession et signifier qu'elle avait jusqu'au 16 juillet pour trouver une solution, faute de quoi elle ne verrait pas la Ligue A. Le Paris Volley prêterait sa salle Le Plessis-Robinson a répondu, dans un courrier, qu'il avait obtenu du Paris Volley le prêt de la salle Charpy pour quatre matches de championnat et qu'il avait effectué une demande de dérogation concernant le sol Taraflex, car une réfection est déjà planifiée et budgétée pour 2022. Le club a conclu son courrier, en affirmant qu'il avait « pris la décision d'entreprendre toutes les démarches juridiques et les recours possibles afin que ce dossier soit traité de manière équitable, juste et rationnelle ». lire aussi Toute l'actualité du volley

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles