VTT: "C'était l'opération ou j'arrêtais le vélo", confie Ferrand-Prévot

Pauline Ferrand-Prévot n’est décidément pas vernie. Contrainte de se faire opérer en janvier 2019 à la suite d’une endofibrose iliaque (un étranglement de l'artère), avant de revenir très fort à l’été avec un titre de championne de France de VTT, puis un titre de championne du monde, la coureuse française va de nouveau devoir passer sur le billard ce vendredi. A cause… d’une nouvelle endofibrose iliaque à la jambe gauche.

Forfait pour les championnats de France de cyclo-cross programmés dimanche, "PFP" a bien voulu évoquer sa situation pour RMC Sport. "Je suis surprise oui et non parce que depuis que j'ai repris le cyclocross il y a trois semaines, j'avais une sensation un peu bizarre dans la jambe, je manquais vraiment de force, confie-t-elle. Je me trouvais super bien à l'entrainement, alors j'étais étonnée de me sentir mal d'un coup. Petit à petit, j'ai compris qu'il y avait un problème. Dimanche, j'ai fait une course de cyclo-cross et j'ai abandonné à l'avant-dernier tour parce que j'avais vraiment trop mal à la jambe. J'ai pleuré quand j'ai compris que la douleur d'avant était revenue et je savais qu'il y avait de grandes chances que je doive me faire opérer de nouveau. Quand on m'a annoncé lundi que le chirurgien avait trouvé une nouvelle endofibrose, je m'y attendais un petit peu."

"Je ne voulais pas rouler avec la douleur"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Forcément affectée par cette mauvaise nouvelle, la quintuple championne du monde ne se veut...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi