VTT - CM (F) - Descente - Phénoménale, Marine Cabirou victorieuse de la Coupe du monde 2020 de VTT descente

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le duel franco-français pour le titre de vainqueure de la Coupe du monde de VTT descente a tourné à l'avantage de la jeune Marine Cabirou (23 ans), qui s'est offert ce dimanche son premier sacre mondial, devant Myriam Nicole (30 ans), en remportant l'ultime manche au Portugal. Tout en puissance et en style ! Marine Cabirou peut exulter : à 23 ans seulement, la Française vient de remporter la Coupe du monde 2020 de VTT descente, dans cette saison si particulière. Surtout, elle a décroché le premier sacre mondial de sa carrière de façon phénoménale, en remportant l'ultime manche ce dimanche à Lousã, au Portugal. Pédalant à fond dans les parties plus plates et prenant des risques, Cabirou a tout donné pour aller chercher ce sacre qu'il lui faisait de l'oeil depuis sa deuxième place du général l'an dernier et ses trois victoires consécutives en fin de saison. En avance dès le haut du parcours, Cabirou n'a pas fait d'erreur et a explosé le chrono portugais : 4'23'362, près de deux secondes devant sa première concurrente, Hoffmann. Marine Cabirou était pourtant deuxième du général avant cette ultime manche, derrière Myriam Nicole, championne du monde 2019 et victorieuse de la Coupe du monde 2017. 50 points séparaient les deux Françaises, le même nombre sépare les deux au final, mais à la faveur de la plus jeune. « J'essayais de juste me concentrer sur la course et pas le général donc quand j'ai passé la ligne, c'était génial, souriait Marine Cabirou juste après son sacre. Je savais que j'avais besoin de gagner aujourd'hui pour être titrée donc j'ai tout donné. En plus, j'ai été constante toute la saison, avec deux premières places et deux secondes places, je ne peux pas être plus heureuse. » Malgré une préparation marquée par le doute lié à la situation sanitaire, une blessure et le Covid-19, la jeune française n'a jamais quitté le top 2 cette saison : en quatre manches, elle a décroché deux fois la victoire (Maribor 1 et Lousã 2) et deux deuxièmes places (Maribor 2 et Lousã 1). Myriam Nicole deuxième du général À l'attaque dans ses trajectoires et relançant dès qu'elle le pouvait, Myriam Nicole, victime d'une énorme chute en qualifications mais leader du général grâce à sa victoire vendredi, a serré le poing en passant la ligne d'arrivée, pensant sûrement avoir signé la descente qu'il fallait (4'28'344). Mais juste après elle, l'Allemande Nina Hoffman (victorieuse à Maribor), a été plus rapide (4'25'064), relançant toute la course pour le titre mondial. Puis, Cabirou a été encore plus rapide de quatre secondes, et la Britannique Tahnée Seagrave s'est immiscée pour prendre la troisième place (4'25'771). Nicole termine ainsi quatrième de cette manche et deuxième du général, à 50 petits points de sa compatriote, et voit s'envoler ses rêves de deuxième sacre mondial sur le circuit après 2017. La dernière de Tracey Hannah Tracey Hannah, tenante du titre en Coupe du monde, a vécu au Portugal la dernière course de sa carrière. À 32 ans, l'Australienne raccroche le vélo avec une huitième place anecdotique, chutant juste avant la ligne d'arrivée malgré une énorme descente et alors qu'elle était en avance sur le haut du parcours.