VTT descente - Mondiaux (F) - VTT descente - Mondiaux : Myriam Nicole : « Il y a un gros niveau sur la course et tout peut arriver »

·2 min de lecture

La Française Myriam Nicole a décroché la deuxième place ce vendredi aux qualifications des Mondiaux de VTT descente 2021, à Val di Sole, en Italie. Nous l'avons questionné avant les finales de ce dimanche.

« Jusqu'à présent, vous avez réalisé un très bon début de saison. Dans quel état d'esprit abordez-vous cette finale de dimanche ?
Durant cette saison hivernale, j'ai bien travaillé mes points faibles et je n'ai eu aucun pépin physique ou technique. Donc depuis le début de la saison j'ai réalisé des runs très solides, notamment lors des Championnats de France ou à Maribor lors de la Coupe du Monde. Je pars avec beaucoup de motivation pour les Mondiaux et je vais tout donner jusqu'au bout.

lire aussi
Nicole se classe 2e des qualifications

Comment va s'organiser votre entraînement avant la finale de dimanche ?
Samedi nous avons encore trois heures de reconnaissance sur la piste, qui est vraiment costaude et technique. De mon côté, j'ai encore du boulot et je vais continuer à travailler les différentes sections pour améliorer ma vitesse. On peut faire la différence sur beaucoup de passages.

Décrocher un deuxième titre mondial lors de la finale de ce dimanche : prochain objectif ?
Ce dimanche, ce sera la vraie course. Il y a plus de pression sur un Championnat du monde car c'est une course d'un seul jour. Mais le fait d'avoir déjà remporté les Mondiaux une fois, ça enlève la pression de toujours courir après son premier titre, que j'avais lorsque j'étais plus jeune. Donc l'expérience me sert enfin et j'aborde cette course comme les autres et de manière plus sereine. On verra bien ce qu'il se passera dimanche. Il y a un gros niveau sur la course et tout peut arriver.

Avec d'excellents résultats lors des qualifications, les Français sont les grands favoris de ces Mondiaux. Comment gérez-vous cette pression ?
Il y a une très bonne atmosphère et ambiance entre nous. On prend du plaisir. Chez les hommes, Loris Vergier a gagné la qualification, Antoine Vidal a terminé 3e, Thibaut Dapréla mon coéquipier qui a fait 5e, et Amaury Pierron qui revient avec une 19e place après deux mois d'arrêt. Chez nous, Marine Cabirou a fini 7e. Donc je pense qu'ils ont montré de quoi ils étaient capables. On n'a malheureusement pas encore les Jeux Olympiques, mais pour nous ce genre de course est très importante. Il y a quelque chose à faire et tout peut arriver. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles