VTT DH - CM - Loris Vergier (VTT descente) : « Des conditions quelque peu extrêmes »

·3 min de lecture

Après une entame de saison ratée, le Français Loris Vergier a la pression avant la manche française de Coupe du monde aux Gets (Haute-Savoie), qui débute ce vendredi. « Dans quel état d'esprit abordez-vous cette étape française de Coupe du monde aux Gets ?
Ça va être assez dur car la piste est technique et boueuse. Ça va être compliqué. Je connais un peu mais sans connaître car les conditions sont vraiment différentes de d'habitude. Ces derniers jours, il n'a fait que pleuvoir. Et ça rend les conditions quelque peu extrêmes, avec notamment des racines sur la piste. Il paraît que c'est vraiment dur. Je n'ai pas roulé dessus encore (l'interview a eu lieu jeudi matin, ndlr). On va bien voir, il va falloir s'adapter. la pression du fait que c'est en France et d'avoir raté mon début de saison. lire aussi L'actu de la Coupe du monde de VTT descente C'est une piste que vous connaissez bien et que vous aimez ?
Sans mentir, comme je viens de Nice, la boue je ne connais et ne maîtrise qu'à moitié. J'ai quand même gagné quelques courses dans la boue donc je ne pars pas avec un désavantage. Là, c'est quand même assez extrême, c'est dans la pente. Je pense que ça va privilégier plutôt les Anglais et les bons techniciens à l'aise dans la boue et les racines. Masi on va tout faire pour être aux avant-postes et s'amuser. Les clés de la course sont là je pense.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Comment jugez-vous votre entame de saison décevante à Leogang ?
J'ai eu des problèmes mécaniques et lors de la qualification je suis tombé. Je n'ai donc pas fait le début de saison que j'attendais. Je suis loin au général. Mais on va essayer de bien rouler à partir de maintenant, de ne pas avoir trop de problèmes et d'être régulier. « On va voir ce que ça dit, petit à petit l'oiseau fait son nid » Ressentez-vous une pression importante sur vos épaules, d'autant qu'il s'agit là d'une manche en France ?
Oui forcément. Quand on fait un résultat moyen mais qu'on prend des points on se dit qu'il n'y a plus qu'à avancer petit à petit. Là, moi, ce n'est pas ça. Il faut que je fasse un bond en avant assez significatif. C'est toujours une pression en plus. Mas la saison est assez longue. On va voir ce que ça dit, petit à petit l'oiseau fait son nid (sic). lire aussi Amaury Pierron forfait aux Gets
Y a-t-il du public attendu aux Gets ?
Bonne question. À Leogang, il devait y avoir du public mais désormais les gens se sont habitués à regarder les courses sur internet. Ils ne s'étaient donc pas déplacés et ce n'était malheureusement pas l'ambiance de d'habitude. Aux Gets, ce sera ouvert au public, j'espère du coup voir un peu du monde et faire la fête avec plein de gens qu'on connaît. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles