Vuelta - 14e étape - Tim Wellens, à nouveau vainqueur d'étape sur la Vuelta : « J'ai tenu »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Tim Wellens (Lotto-Soudal) a remporté mercredi sa deuxième victoire d'étape lors de ce Tour d'Espagne. Mis sous pression par le retour de Michael Woods lors du sprint final en côte, le Belge a serré les dents pour s'imposer. Tim Wellens (Lotto-Soudal), vainqueur de la 14e étape du Tour d'Espagne : « C'était pas facile de gagner, il y avait une vraie bagarre pour prendre l'échappée et après dans l'échappée il a fallu continuer à rouler toute l'étape pour éviter le retour du peloton. Dans les derniers kilomètres, on s'est isolé à 3, mais le groupe est revenu, j'ai senti Michael Woods (EF) revenir dans les derniers mètres mais j'ai tenu. J'ai l'impression que Dylan Van Baarle (Ineos) était le meilleur, mais dès qu'on a accéléré j'ai senti qu'il avait du mal, Marc Soler (Movistar) avait de bonnes jambes mais Woods était le plus fort du groupe. J'étais venu pour une victoire d'étape (chose faite lors de la 5e étape) mais après, avec la Lotto-Soudal, on s'est mis la pression pour une deuxième étape. On voulait attendre la bonne journée mais il fallait avoir les bonnes jambes. » lire aussi Le classement de la 14e étape de la Vuelta Thymen Arensman (Sunweb), 6e de l'étape : « J'espérais gagner, je savais que j'étais dans une échappée de grande classe, j'ai essayé de suivre. C'est quand même un grand résultat pour moi, ils étaient trop forts, il faut que je sois content d'être à leur niveau, mais mes jambes ont explosé dans le final. Il m'a manqué peut-être un peu d'âge, ils étaient plus forts, si j'avais déjà connu un Grand Tour j'aurais eu plus de chance de gagner. C'est mon premier Grand Tour, j'ai montré de bonnes choses, hier dans mon contre-la-montre je fais top 15, je peux être très fière de ma Vuelta. » Primoz Roglic (Jumbo-Visma), leader du général « Encore une belle journée pour nous. » Primoz Roglic (Jumbo-Visma), maillot rouge au terme de la 14e étape : « C'était une étape très rapide, très dure, du départ jusqu'à la ligne d'arrivée, mais mes gars ont encore fait un super boulot. L'échappée nous allait, personne n'était dangereux au classement général, c'est vrai qu'il y avait des garçons costauds, des hommes forts, c'était pratiquement impossible d'aller les chercher. Au bout du compte c'est encore une belle journée pour nous. » lire aussi Deuxième victoire d'étape pour Tim Wellens au Tour d'Espagne