Vuelta - Clément Champoussin remporte la 20e étape en solitaire

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Français Clément Champoussin (AG2R-Citroën) s'est imposé en solitaire. Primoz Roglic reste leader d'un classement général bouleversé par un coup tactique d'Ineos Grenadiers. L'avant-dernière étape du Tour d'Espagne 2021, qui venait tournicoter autour de Vigo, au long de 202 kilomètres hérissés comme une classique ardennaise, a été remportée par Clément Champoussin, la plus grande victoire de sa jeune carrière, devant Primoz Roglic et Adam Yates. lire aussi Champoussin grandit bien
Mais le grand oeuvre de cette étape s'est d'abord déroulé au second plan alors qu'une échappée animait la tête de course. On a assisté à une expulsion, celle de Miguel Angel Lopez hors du podium, alors que le coureur de Movistar occupait la 3e place provisoire au général ce matin. Le piège qui s'est refermé sur le Colombien a été placé par l'équipe Ineos-Grenadiers. À 57 km de l'arrivée, dans l'ascension de l'alto de Mougas, troisième des cinq difficultés du jour, Egan Bernal (Ineos Grenadiers, 5e au général) a placé une première attaque, suivi dans sa roue par Miguel Angel Lopez. lire aussi Le film de l'étape
Premier mouvement en trompe-l'oeil d'une action en deux actes : quelques centaines de mètres plus tard, alors que le groupe des prétendants revenait sur les deux Colombiens, c'était au tour d'Adam Yates (Ineos Grenadiers, 6e au général) de contrer. Dans sa roue, deux coureurs de Bahrain-Victorious (Jack Haig, 4e, et son coéquipier Gino Mäder) accompagnés de Primoz Roglic, le leader du général, et son dauphin Enric Mas. Et voilà ce groupe de cinq, opportunément servi par le travail de Mäder - qui avait compris tout l'intérêt pour son leader de monter sur le podium - qui a creusé un écart vite conséquent sur Lopez. De quoi même complètement chamboulé le Colombien, qui a finalement totalement craqué et n'a pas terminé l'étape, après un imbroglio inédit.
Les cinq coureurs ont ensuite repris en deux fois les coureurs partis à l'avant depuis la mi-journée et se sont présentés au pied de l'ultime ascension avec 1'43'' de retard sur l'homme seul en tête du moment, Ryan Gibbons. lire aussi Le classement de la 20e étape
Plus tôt dans l'étape, ils étaient 16 à s'être échappé, et à avoir compté jusqu'à douze minutes. Parmi eux, Clément Champoussin, Lilian Calmejane (AG2R-Citroën) et Romain Bardet (DSM). Longtemps traversé d'attaques, le groupe d'échappés s'est finalement scindé en deux. Un premier groupe de 10 coureurs (où figuraient encore les trois Français) s'est porté à l'avant. Et c'est de là que le raid solitaire de Gibbons a débuté de loin, à 55 km de la ligne, avant d'être repris à moins de 3 km. Et à 1,5 km de l'arrivée, Clément Champoussin a attaqué de façon tranchante et a réussi à conserver assez d'avance sur le groupe des favoris.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles