Vuelta - Egan Bernal (Ineos Grenadiers) : « Gagner la Vuelta ? Tout peut encore arriver »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cinquième de la Vuelta après neuf étapes, Egan Bernal affiche déjà pratiquement deux minutes de retard sur Primoz Roglic, le leader du classement général. Mais le Colombien ne s'avoue pas vaincu. Même s'il sait que ce sera très compliqué de déloger l'intouchable leader de la Vuelta Primoz Roglic (Jumbo-Visma), Egan Bernal (Ineos Grenadiers) rêve toujours d'un doublé fou après son succès au Giro. Mais le Colombien de 24 ans, cinquième après neuf étapes, va devoir combler 1'52'' au général, une mission quasi-impossible sans défaillance du Slovène. « Gagner le général, je ne sais pas si c'est possible, dit-il. Mais c'est une course difficile et tout peut arriver. Certes, j'ai perdu quasiment deux minutes, mais je vais continuer à faire de mon mieux. C'est le plus important à ce stade de la saison. » lire aussi Egan Bernal et les Ineos en souffrance sur la Vuelta

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles