Vuelta - Florian Sénéchal (Deceuninck - Quick Step) remporte la 13e étape de la Vuelta

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step) a remporté par surprise la 13e étape de la Vuelta vendredi. Alors que l'équipe belge misait sur Jakobsen, c'est son poisson-pilote français qui a levé les bras. Odd Christian Eiking conserve son Maillot Rouge. Promise aux sprinters, la 13e étape de la Vuelta (Belmez - Villanueva de la Serena) s'est terminée comme prévu au finish, mais son vainqueur n'est pas vraiment celui qu'on attendait : au lieu d'un gros bras du sprint, c'est le poisson-pilote de la Deceuninck Quick Step, Florian Sénéchal qui a passé la ligne en premier vendredi.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'équipe belge avait pourtant mis tout en oeuvre pour laisser un minimum de place au suspense. Imposant un rythme d'enfer dans les derniers kilomètres, avec Josef Cerny et Znedek Stybar, le Wolfpack était parti pour mettre en orbite le maillot vert, Fabio Jakobsen. Mais à 1,5 km de l'arrivée, le Néerlandais a subitement lâché, faisant d'abord croire à un problème mécanique. Poisson pilote de Jakobsen, le Français Florian Sénéchal a hérité à sa grande surprise du rôle de finisseur. Détaché avec Matteo Trentin (UAE Team Emirates) dans un final sinueux, le Français a pris le meilleur sur l'Italien pour remporter sa première victoire dans un grand tour. lire aussi Le film de la 13e étape « On avait plutôt bien fait les choses pour Fabio (Jakobsen), mais à la radio on a entendu qu'il y avait un écart, a raconté Sénéchal au micro d'Eurosport. On m'a dit : ''c'est à toi Florian.'' Bert (Van Lerberghe) a fait un super travail. Un moment je me suis dit (Arnaud) Démare (Groupama-FDJ) va me passer, (Michael) Matthews (BikeExchange) va me passer. Je me retourne, mais il n'y avait personne. C'est fou. Je ne réalise pas ce qui s'est passé. Je suis chanceux aujourd'hui. » lire aussi Le classement de la 13e étape de la Vuelta Jakobsen n'a pas réussi à suivre le rythme de son équipe Premier Français à s'imposer sur cette 76e édition de la Vuelta, Sénéchal (28 ans), spécialiste des Classiques (2e de Gand-Wevelgem en 2020) était encore persuadé sur le podium que Jakobsen avait souffert d'une crevaison. Mais le Néerlandais a avoué qu'il n'avait tout simplement pas réussi à suivre le rythme de ses coéquipiers. Derrière Sénéchal et Trentin, le jeune Italien Alberto Dainese (Team DSM), 23 ans, a décroché une belle troisième place. Largué dans le final après avoir perdu de l'énergie dans une bordure initiée par la Lotto-Soudal, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) attend lui toujours une victoire d'étape sur cette Vuelta. Le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché - Wanty Gobert) a vécu une journée tranquille sur les routes d'Andalousie et d'Estrémadure. Il conserve sa place de leader avec 58 secondes d'avance sur le Français Guillaume Martin (Cofidis) et 1'56'' sur Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Pris dans la bordure, Egan Bernal (Ineos) est finalement bien revenu, grappillant 6 secondes, mais il reste à bonne distance au général (7e). lire aussi Le classement général de la Vuelta Samedi, le peloton retrouve la haute montagne pour la 14e étape (Don Benito - le Pico Villuercas), avec trois cols au programme dont une arrivée au sommet du Villuercas. lire aussi Le parcours de la Vuelta

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles