Vuelta - Miguel Angel Lopez remporte la 18e étape de la Vuelta, Primoz Roglic conserve le maillot rouge

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Miguel Angel Lopez a remporté ce jeudi la 18e étape de la Vuelta au sommet du spectaculaire col du Gamoniteiru. Primoz Roglic, deuxième sur la ligne, garde la tête du général. C'est un baptême réussi. Escaladé par les coureurs de la Vuelta pour la toute première fois ce jeudi, le col du Gamoniteiru a offert une fin d'étape spectaculaire, remportée par Miguel Angel Lopez (Movistar). Le Colombien s'est imposé en solitaire devant Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et son coéquipier Enric Mas. Le Slovène garde quant à lui la tête du classement général. lire aussi Le classement général de la Vuelta Malgré le programme indigeste de l'étape, et ses 5000 mètres de dénivelé positif, plus de trente coureurs ont pris part à l'échappée matinale, au départ de Salas, dans les Asturies. Parmi eux, de sérieux grimpeurs, comme Rafal Majka, auteur d'un superbe numéro solitaire mercredi, ou Michael Storer, déjà double vainqueur d'étape sur cette Vuelta. L'Australien a justement profité des pentes les plus rudes du col de la Cobertoria, deuxième difficulté de la journée, pour fausser compagnie aux autres fuyards. lire aussi Le film de l'étape Impressionnant de résistance face à la force collective des équipes Movistar et Bahrain-Victorious en tête de peloton, Storer a pu aborder l'ultime ascension avec plus de deux minutes d'avance sur ses poursuivants. D'abord repris par David de la Cruz (UAE Emirates) - sorti en éclaireur du peloton-, l'Australien a finalement été avalé par le groupe des favoris au bout d'un raid solitaire de 65 km. Dans la brume du col du Gamoniteiru, l'explication entre costauds a tourné en faveur d'Angel Lopez. Après avoir placé une attaque à 4 kilomètres du sommet, le Colombien a résisté au retour du maillot rouge Roglic, pour signer une magnifique victoire en solitaire. Lopez, grâce à son joli numéro, conforte sa troisième place au général, à trois jours du contre-la-montre final de Saint-Jacques-de-Compostelle. « Je voulais absolument gagner à nouveau sur la Vuelta, s'est expliqué le petit grimpeur de la Movistar, qui n'y avait plus levé les bras depuis 2017. Nous ne sommes plus que cinq dans l'équipe, mais nous courrons avec le coeur. » Primoz Roglic s'est lui aussi satisfait de sa journée. « C'était l'étape reine, une journée très difficile. Je suis content qu'il m'en reste encore dans les jambes. » lire aussi Le classement général du Tour d'Espagne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles