Vuelta - Primoz Roglic, vainqueur de la Vuelta pour la 3e fois de suite : « Je me souviendrai de cette course pour le reste de ma vie »

·2 min de lecture

Primoz Roglic (Jumbo-Visma), vainqueur de sa troisième Vuelta d'affilée avec une avance très confortable, dit avoir passé trois semaines de rêve sur les routes espagnoles et a déjà exprimé son envie de revenir l'an prochain. « Vous remportez la Vuelta avec le plus grand écart (4'42 d'avance sur Enric Mas) depuis 24 ans...
Je suis honoré de l'apprendre mais je ne me concentre vraiment pas sur les chiffres, les statistiques, les records... je vis au jour le jour et j'essaye juste d'en profiter, de faire de mon mieux. Parfois vous gagnez de beaucoup, parfois vous gagnez de peu (seulement 24 secondes d'avance sur Richard Carapaz l'an passé...), mais l'essentiel est de gagner tout court. lire aussi Classement général de la Vuelta Cette victoire vous aide-t-elle à digérer ce qui s'est passé sur le dernier Tour (abandon après une chute en début de course) ?
Il y a toujours des hauts et des bas quand tu es coureur cycliste, mais il faut regarder de l'avant. Parfois, tout se passe comme prévu : regardez ce que j'ai vécu ici, pendant trois semaines. Il faut être heureux pour être bon sur un vélo, et sur cette Vuelta, j'ai été très heureux, j'ai profité de chaque moment. Je me souviendrai de cette course pour le reste de ma vie. J'aurais préféré que le Tour ne s'achève pas comme ça pour moi, mais j'ai réussi à aller de l'avant, encore une fois, avec le soutien de ma femme, de mes proches, qui étaient déjà là au lendemain de mon abandon sur le Tour et qui étaient de nouveau là ce soir. « Peut-être que j'arrive plus facilement que les autres à tourner la page, je ne sais pas, j'ai sans doute de la chance d'être comme ça, de ne pas m'apitoyer sur mon sort » Vous possédez tout de même une sacrée capacité à aller de l'avant...
Peut-être que j'arrive plus facilement que les autres à tourner la page, je ne sais pas, j'ai sans doute de la chance d'être comme ça, de ne pas m'apitoyer sur mon sort. Après le Tour, j'ai coupé, je me suis vidé la tête, et j'ai obtenu un résultat extraordinaire aux Jeux Olympiques (l'or sur le contre-la-montre) puis je me suis préparé pour la Vuelta, et tout s'est passé comme je l'espérais. Je suis content que les choses se soient déroulées ainsi. Allez-vous revenir sur la Vuelta l'an prochain ?
Cela fait trois fois que je gagne ici et j'aimerais bien ne pas m'arrêter donc oui, je reviendrai sans doute l'an prochain. On ne sait jamais, rien n'est planifié, mais je le souhaite, vraiment. » lire aussi Roglic et le Tour d'Espagne, une histoire en chiffres

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles