Le wakesurf, sport de vagues en vogue à Dubaï

·1 min de lecture

Le wakesurf fait partie des disciplines sportives qui ont le vent en poupe aux Émirats arabes unis. À plusieurs égards, il est similaire au surf, mais les rouleaux de l'océan ne sont pas indispensables pour le pratiquer. Les riders munis d'une planche plus courte qu'un surf sont dans un premier temps, tractés par un bateau spécifique qui génère une "vague perpétuelle". Une fois sur leurs pieds, ils peuvent lâcher la corde, puis se placer dans le sillage de l'embarcation pour réaliser virages et figures. Il s'agit donc d'un sport nautique adapté aux lacs et à la mer.

"Les meilleurs bateaux et les plus beaux sites"

À Dubaï, on compte plus de sept entreprises qui proposent cette activité dans différents sites et espaces nautiques. Sea Riders à Jumeirah fait partie des nombreux lieux où l'on peut tenter l'expérience.

Hasan Jad, le fondateur de Rakmajeh, enseigne cette pratique, mais s'efforce de créer une communauté réunissant wakesurfers et surfeurs. "Dubaï a beaucoup à offrir en termes d'activités sportives, en particulier dans les sports nautiques de glisse : on trouve les meilleurs bateaux et les plus beaux sites à Sea Riders," assure-t-il. "Il n'y a pas de vague ici, c'est l'une des mers les plus plates pour pratiquer," s'amuse-t-il en se félicitant que ce sport attire de plus en plus.

"Le wakesurf plaît à ceux qui aiment le sport et qui veulent ces conditions-là pour apprendre et faire des progrès," renchérit Hasan Jad. "Aujourd'hui, dans les compétitions internationales, on trouve des wakersurfers qui ont démarré aux Émirats et j'espère faire comme eux à l'avenir," confie-t-il.

"On a un tel sentiment de liberté quand on surfe"

Et il n'y a pas que les débutants et les amateurs qui prennent la vague à Dubaï. Des professionnels du wakesurf viennent sur place en hiver ou pendant l'intersaison pour s'entraîner sous le soleil toute l'année.

Couple de wakesurfers professionnels, Anthony et Jennifer Edwards nous indiquent que Dubaï dispose des équipements adéquats et leur permet de s'entraîner quand il fait trop froid au Royaume-Uni. "On a un tel sentiment de liberté quand on surfe, on oublie tous ses soucis, on s'amuse, c'est tout et on devient accroc très rapidement," affirme Jennifer.

Son mari renchérit : "Il n'y a pas de meilleures sensations, c'est un sport qui peut être très frustrant parfois parce que quand on change un tout petit peu un mouvement, on se retrouve dans l'eau. Donc quand on fait les choses parfaitement, on est tellement content !" s'enthousiasme-t-il.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles