West Ham-AZ Alkmaar: c'est officiel, la France va rester 5e à l'indice UEFA (et ça change beaucoup de choses)

Icon

Le football français peut souffler. Grâce à la défaite de l'AZ Alkmaar sur la pelouse de West Ham ce jeudi soir en demi-finale de Ligue Europa Conférence (2-1), l'Hexagone est assuré de rester 5e au coefficient UEFA devant les Pays-Bas à l'issue de la saison. Et ça change beaucoup de choses pour la suite.

>> Revivez les demi-finales de Ligue Europa et Ligue Europa Conférence

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour regarder le meilleur des Coupes d'Europe

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Si tous les yeux sont rivés sur ce classement, c’est parce qu’il sera décisif pour la nouvelle formule de la Ligue des champions. En 2024-2025, quatre places (trois directes et une en tour préliminaire) seront réservées au cinquième coefficient européen, tandis que le sixième n’en aura que trois, dont deux directes. La Ligue 1 aura également deux représentants en Ligue Europa (ou trois, si le quatrième ne parvient pas à se qualifier pour la phase de poules de Ligue des Champions) et un en Ligue Europa Conférence, soit sept club européens.

Même un sacre de l'AZ Alkmaar ne suffirait pas

Le calcul du coefficient UEFA est fait de la manière suivante: deux points pour une victoire (hors tirs au but), un point pour un nul, un point pour une qualification au tour suivant et zéro pour une défaite, le tout divisé par le nombre de clubs engagés au début de la compétition (cinq pour les Pays-Bas).

Avant le début de ces demi-finales aller, la donne était simple: l'AZ Alkmaar devait remporter ses trois derniers matchs (hors tirs au but) pour faire passer les Pays-Bas devant l'Hexagone. Ce contrat n'est donc pas rempli avec cette défaite sur la pelouse de West Ham. Avec 61.164 points, un total qui n'évoluera plus, la France est 5e, 1.264 point devant les Pays-Bas (59.900 points). Avec au maximum 1 point à glaner pour Alkmaar en cas de sacre dans cette C4 (2 points par victoire hors tir au but + 1 pour la qualification en finale, le tout divisé par 5), l'Hexagone est hors de portée.

Article original publié sur RMC Sport