Williams a été "soufflée" par l'approche de Russell

Fabien Gaillard

Après une préparation hivernale tronquée par des retards, Williams s'est durablement installé aux dernières places de la saison 2019 de Formule 1, quasiment toujours à distance de la concurrence, laissant souvent  se battre entre eux. Même si c'est le Polonais qui a inscrit le seul point de l'écurie au cours des 21 GP de l'année, le Britannique a quasiment tout le temps dominé son équipier et s'est établi comme la référence au sein de l'écurie.

"J'ai été soufflée par George", a déclaré Claire Williams à Motorsport.com. "Sauf à être au sein de l'équipe, vous ne pouvez pas vraiment savoir à quel point ça a été difficile. George a compris ce dans quoi il mettait les pieds et il a pu le voir de lui-même, mais nous l'avons très clairement averti de ce qui allait en être. Et dès le départ, il s'est vraiment comporté d'une manière que l'on peut qualifier d'exemplaire car ça a été difficile pour lui, de ne pas avoir une voiture comme il le souhaitait."

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Bilan 2019 - Kubica, du doux rêve à la dure réalité

"Ça a été difficile pour lui de voir ses pairs, qui arrivaient de F2 en même temps [Lando Norris et Alex Albon], monter dans des monoplaces bien plus compétitives. C'est un de ces pilotes qui, quand il a une voiture [compétitive], va vraiment illuminer les choses. Nous le voyons le samedi en qualifications, et les gens peuvent ne pas se focaliser sur ce que George Russell fait car il est dans une Williams à l'arrière, mais il monte dans cette voiture et les gars se rassemblent autour des écrans TV et sont enthousiasmés quand ils le regardent."

"C'est un peu comme Nigel [Mansell], il extrait juste tout ce qui est possible et, oui, c'est peut-être à une seconde du passage en Q2 mais il produit des tours vraiment impressionnants. Et en dehors de la voiture également, étant donné qu'il s'agissait de sa première année, la connaissance qu'il a sur la manière dont une Formule 1 fonctionne et [comment] traduire cela dans des informations utiles que les ingénieurs peuvent ensuite utiliser pour la développement, c'est impressionnant. Et il est capable de maintenir ce comportement. Tout le monde connait et aime George en raison de sa personnalité. Je ne taris pas d'éloges à son sujet."

Lire aussi :

L'ex-directeur technique de Renault F1 bientôt chez Williams ?

"Je suis très reconnaissante envers George car il a très rapidement compris le rôle qu'il pouvait jouer en maintenant le moral de l'équipe. Oui, il se plaint de temps en temps, comme nous tous, mais il garde la tête haute et il a fait tout ce que nous lui avons demandé. Mais il a aussi fait plus que ça, il a joué un rôle important dans le maintien du moral de l'équipe et l'a menée en ce sens."

Russell est un protégé de Mercedes mais dispose d'un accord avec Williams qui court jusqu'en 2021 et a déclaré qu'il faudrait quelque chose de "drastique" pour qu'il quitte l'écurie avant la fin de son bail. "George est la nouvelle génération de Williams, et c'est vraiment excitant", poursuit Claire Williams. "Je suis très fière que nous ayons un pilote comme George dans notre voiture, qui fait flotter le drapeau de Williams comme il le fait parce qu'il coche toutes les cases de ce que nous cherchons chez un pilote de course. Je veux juste m'assurer que nous puissions lui donner la voiture pour vraiment montrer ce qu'il peut faire."

À lire aussi