Williams voit une opportunité à saisir en 2021

Basile Davoine
·2 min de lecture

Si personne ne veut se risquer à prédire un gros bouleversement de la hiérarchie pour 2021, compte tenu du gel partiel des châssis et d'une relative stabilité réglementaire, pense tout de même avoir une carte à jouer grâce aux modifications introduites sur le plan aérodynamique. On le sait, la réglementation a évolué pour diminuer l'appui des monoplaces afin de soulager les contraintes imposées aux pneus Pirelli, avec notamment une réduction de la surface du fond plat devant les pneus arrière. Ce changement, l'écurie de Grove le traite comme une réelle opportunité de se rapprocher encore du milieu de grille.

Jusqu'à présent, les grandes équipes parvenaient à mieux exploiter cette zone de la monoplace que les autres, notamment par le biais de ressources importantes déployées dans ce domaine particulièrement complexe. Le fait de voir cette cartouche disparaître pourrait donc davantage affecter des écuries comme , tout en donnant un coup de pouce aux structures possédant moins de moyens.

"C'est un changement majeur au niveau du fond plat, particulièrement cette zone proche du pneu arrière", rappelle Dave Robson, responsable de la performance du véhicule. "C'est une zone dans laquelle nous supposons ne pas être les meilleurs, alors nous espérons être moins touchés que d'autres équipes. C'est un domaine historiquement très difficile à comprendre, surtout dans la manière dont le fond plat réagit à la dégradation et à l'usure du pneu quand il se déforme. Espérons que cela aura un gros effet pour les équipes qui sont devant, et peut-être moins d'effet pour nous. C'est ce que nous espérons, et d'après les indications que nous avons obtenues lors du roulage du vendredi [à Abu Dhabi], ce pourrait être le cas."

Lire aussi :

Russell a des idées pour la Williams après sa course chez Mercedes

La nouvelle coupe du fond plat a en effet été testée par de nombreuses écuries lors de la séance d'essais libres du dernier Grand Prix de la saison, sur le tracé de Yas Marina, afin de mieux saisir l'incidence de ce changement sur le comportement de leur monoplace. Ce test a eu lieu en même temps que celui des pneumatiques modifiés qu'introduira Pirelli la saison prochaine, décrits comme moins performants mais plus robustes et plus endurants.

Outre le fond plat, la FIA a imposé des modifications au niveau du diffuseur et des ailettes sur les écopes de freins arrière pour 2021. L'objectif assumé du législateur est de réduire d'environ 10% l'appui aérodynamique des monoplaces.